BFM Business

Macron réaffirme son ambition sur la taxation des GAFA

Emmanuel Macron à Tallinn.

Emmanuel Macron à Tallinn. - BFMTV

""

"Aujourd'hui le marché est dysfonctionnel. Nous souhaitons une régulation ambitieuse des géants d'internet qui ne respectent pas les règles du jeu. Je soutiens l'initiative d'une taxe de base sur le chiffre d'affaires. Je souhaite que nous allions plus loin avec une taxe sur la valeur créée dans nos pays" a dit Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'issue du premier sommet européen consacré à l'économie numérique à Tallinn.

Même son de cloche pour Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, qui a annoncé que cette dernière proposera en 2018 de nouvelles règles pour mieux taxer dans l'UE les géants du numérique, comme Google ou Apple, malgré la résistance de certains États membres.

Les grands groupes du numérique comme Google, Apple, Facebook et Amazon --communément désignés par l'acronyme GAFA-- sont régulièrement accusés de pratiquer l'optimisation fiscale grâce à des montages financiers qui minimisent leurs impôts. Ces entreprises transfèrent artificiellement des bénéfices pourtant réalisés dans toute l'UE dans un seul État membre, comme l'Irlande ou le Luxembourg, où elles bénéficient d'un taux d'imposition avantageux.

D. L. avec AFP