BFM Business

Macron critique un système social "trop complexe" et "peu humain"

Le président a dénoncé un système "qui prévient mal" et qui "ne permet pas à ceux qui tombent dans ces situations d'exclusion ou de pauvreté, de s'en sortir au plus vite et de retrouver toute leur place dans la société".

Emmanuel Macron a pris ce mercredi l'exemple du RSA pour critiquer un système de lutte contre la pauvreté et l'exclusion "qui prévient mal, qui stigmatise encore et est trop complexe" et "peu humain".

"Nous avons créé un système qui s'est progressivement, pour ce qui est de l'État, déshumanisé. On a pensé que la réponse à l'exclusion et à la pauvreté, c'était de l'argent", a déclaré le chef de l'État devant le congrès de la Mutualité à Montpellier. "Nous avons, ces dix dernières années, augmenté le RSA de 80% et nous avons baissé l'accompagnement de 40%, en termes de dépenses", a-t-il ajouté.

Macron veut "plus de prévention"

"Nous avons aujourd'hui 50% de celles et ceux qui sont au RSA qui, après quatre années, sont toujours au RSA", et "30% de femmes et d'hommes qui ne vont pas vers les prestations qui leurs sont promises, parce qu'elles sont trop complexes, ou stigmatisantes".

"Et donc nous avons un système qui prévient mal, qui stigmatise encore et est trop complexe, qui est peu humain et qui ne permet pas à celles et ceux qui tombent dans ces situations d'exclusion ou de pauvreté, de s'en sortir au plus vite et de retrouver toute leur place dans la société", a-t-il conclu.

Il faut avoir "plus de prévention, d'accompagnement", a ajouté le chef de l'État, qui doit annoncer en juillet une stratégie de lutte contre la pauvreté.

P.L avec AFP