BFM Business

Macron a "le travail pour seule boussole"

Emmanuel Macron veut "arrimer la société au travail"

Emmanuel Macron veut "arrimer la société au travail" - Ludovic Marin - AFP

Lors d'une réunion avec les députés LaREM, le président de la République a affirmé vouloir "arrimer la société au travail", selon des propos rapportés par des élus de la majorité.

Emmanuel Macron a affirmé lundi devant des députés LREM à l'Elysée avoir le travail pour "seule boussole", à la veille du début du marathon budgétaire à l'Assemblée en commission, selon des propos rapportés par des participants.

"'Ma seule boussole, c'est le travail : Protéger ceux qui en sont éloignés. Mieux le rémunérer. Permettre la réussite par le travail+ E.Macron", a ainsi tweeté l'élue des Yvelines Aurore Bergé, une porte-parole du groupe, photo du chef de l'Etat debout derrière un pupitre à l'appui.

"Re-arrimer la société au travail"

"Le PLF (ndlr: projet de loi de finances) et le PLFSS (ndlr: projet de loi de financement de la Sécurité sociale) participent de la même cohérence: 're-arrimer la société au travail' - Emmanuel Macron", a aussi relayé Olivia Grégoire, députée de Paris, également porte-parole des députés LREM, après ce rendez-vous auquel assistaient des membres de la commission des Affaires sociales et des Finances.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn et du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner étaient également présents.

Gabriel Attal, élu des Hauts-de-Seine a également synthétisé sur Twitter la teneur de ce rendez-vous: "Le sens de l'action du Président Emmanuel Macron? Le voici: 'La seule boussole de mon action c'est le travail: garantir à ceux qui ne pourront pas en avoir en raison de leur état de santé, ou qui n'en ont plus, un quotidien digne; permettre à ceux qui n'en ont pas d'en avoir un durable; permettre à ceux qui en ont un d'être mieux rémunérés; permettre à ceux qui en créent d'être récompensés'".

Le premier budget de l'État du quinquennat, critiqué par certains à gauche comme trop favorable aux "riches" et par certains, aussi à droite, comme "injuste", doit être examiné en commission des Finances à l'Assemblée à partir de mardi.

Quant au projet de budget de la Sécurité sociale, la ministre Agnès Buzyn viendra en parler dans le huis clos de la réunion des députés LREM mardi matin, selon une source parlementaire.

J.M. avec AFP