BFM Business

LIVE VIDEO : le premier grand oral de François Hollande

BFM Business

Le président de la République tiendra ce 13 novembre à partir de 17h00 sa première conférence de presse, depuis l’Elysée. Un premier retour sur expérience, six mois après son élection.

Il l’avait promis pendant sa campagne: tous les six mois, François Hollande s’était engagé à répondre aux questions des journalistes sur l’action de son gouvernement. Le président de la République tient ainsi à 17h00 ce mardi 13 novembre sa première grande conférence de presse.

Pendant deux heures, il sera face à 400 journalistes. Il est très attendu sur le pacte de compétitivité, alors que sa majorité se fissure à propos de l'ampleur des aides accordées sans condition aux entreprises. Mais malgré cette pression, François Hollande devrait garder l'esprit du pacte.

Ses ministres lui ont préparé le terrain. Dimanche, Michel Sapin a assuré que les entreprises respecteraient naturellement l'esprit du pacte. C'est-à-dire qu'elles investiraient, et si possible embaucheraient.

Un contrat de confiance avec les entreprises

Ses ministres lui ont préparé le terrain. Dimanche, Michel Sapin a assuré que les entreprises respecteraient naturellement l'esprit du pacte. C'est-à-dire qu'elles investiraient, et si possible embaucheraient.

Pour Pierre Moscovici, le pacte de compétitivité doit être simple, efficace, puissant, et lisible. Le crédit d'impôt sera pour toutes les entreprises, et sans condition. Quant aux contreparties -le mot qui fâche- elles se limiteront à une meilleure gouvernance qui implique les salariés, et un comité de suivi du dispositif...

En fait, les ministres disent que cette réforme implique une sorte de contrat de confiance entre l'Etat et les entreprises. Au grand dam d'une partie de la majorité, ce discours devrait être repris par François Hollande.

En gardant l'esprit du rapport Gallois, le chef de l'Etat veut faire de la reconquête industrielle un projet de société, et un socle sur lequel seront engagées des réformes structurelles attendues par ses principaux partenaires économiques...

Mathieu Jolivet