BFM Business

Les secrets de la machine L'Oreal

-

- - -

Le numéro 1 mondial de la beauté démontre qu'il sait profiter de la Chine et de sa division luxe.

La Chine, moteur de la croissance de l'Oréal. Les ventes du groupe dans la région Asie-Pacifique ont augmenté de 26% sur le trimestre. Les consommateurs veulent des produits de qualité, plus premium, plus innovants. La classe moyenne chinoise a les moyens aujourd'hui de s'offrir ces produits. "Le groupe croît rapidement en Asie et notamment en Chine où les produits de luxe poursuivent sur leur lancée", déclare Jean-Paul Agon, son PDG, qui ajoute qu'il " ne voit absolument aucun signe de freinage de la demande en Chine".

De quoi faire douter les analystes. "On a des messages contradictoires" explique effectivement Quentin Perromat, Directeur général et responsable de la gestion d'AssetFi , "il y a encore du dynamisme sur ce marché là". La région Asie-pacifique représente déjà 23% des ventes du groupe et on peut parier qu'un jour où l'autre son poids dans le chiffre d'affaires sera plus important que celui de l'Europe de l'ouest.

L'Oréal surperforme le marché

+15% pour l'activité luxe, + 10% pour la division cosmétique active, +38% pour le e-commerce, +30% pour le "travel retail". La grande force de L'Oréal, c'est d'être présent partout. Sur tous les continents, sur tous les circuits de distribution, et également sur tous les marchés : Du Luxe au grand public, du bio aux produits pour les professionnels.

De quoi permettre, selon son PDG, une croissance forte et régulière et la possibilité de compenser si un segment est un peu faible. Cette année, c'est le luxe et les soins de la peau qui sont tout particulièrement porteurs. Il y a quelques années, c'était le maquillage. De toute façon, l'Oréal avec ses 44 marques n'oublie aucun segment et il ne craint pas l'avenir. Il a confirmé ce matin sa confiance pour le reste de l'année et compte une fois de plus surperformer le marché.