BFM Business

Les impôts de 3 millions de ménages vont baisser dès cette année selon Valls

Manuel Valls annonce des mesures pour exonérer les ménages les plus modestes d'impôt sur le revenu.

Manuel Valls annonce des mesures pour exonérer les ménages les plus modestes d'impôt sur le revenu. - -

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé, ce vendredi 16 mai, que la mesure fiscale concernant l'impôt sur le revenu payé en 2014 concernerait finalement 3 millions de ménages. Et 1,8 million ne paiera plus d'impôt a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a précisé, ce vendredi 16 mai sur Europe 1, la teneur des mesures fiscales pour alléger la pression fiscale dès cette année, c'est-à-dire au moment de la réception des avis d'imposition en septembre.

Au total, 3 millions de ménages (sur 19 millions qui acquittent l'IR) vont en bénéficier, et 1,8 million va carrément sortir de l'impôt sur le revenu, a-t-il affirmé. Le chef du gouvernement avait initialement annoncé vouloir faire sortir 650.000 ménages de l'IR.

Au total, donc, trois fois plus de ménages seront concernés. De quoi calmer la grogne des élus socialistes, qui réclamaient davantage d'efforts en direction des couches populaires.

Bercy a ensuite précisé que la réduction d'impôt sera concentrée sur personnes ayant un revenu allant juqu'à 1,1 Smic afin d'en sortir "au maximum de l'impôt".

Un coût fiscal d'un milliard

Concrètement, l'impôt sur le revenu va être réduit de 350 euros pour un célibataire, et de 700 euros pour un couple, a-t-il indiqué. Il ne faudra, pour cela, pas gagner plus de 14.000 euros par an pour un célibataire et le double pour un couple.

"La réduction sera forfaitaire, 350 euros pour une personne seule, 700 euros pour un couple, avec ou sans enfants. En revanche il s'agit bien d'une réduction et non d'une restitution, un contribuable qui aurait dû payer moins d'impôt sur le revenu que ces plafonds ne récupèrera pas la différence", a détaillé Bercy.

Ce geste coûtera "un milliard d'euros" à l'Etat, a-t-il précisé. Un montant financé par la lutte contre la fraude fiscale, espère-t-il.

|||sondage|||1883

N.G. et P.C.