BFM Business

Les Chypriotes sont plus riches que les Français

Les Européens les plus riches sont les Luxembourgeois

Les Européens les plus riches sont les Luxembourgeois - -

Une récente étude de la BCE démontre que le Luxembourg est le pays où les ménages possèdent, en moyenne, le patrimoine le plus élevé d'Europe, avec 710.000 euros. Chypre est deuxième avec 671.000 euros alors que les Français détiennent, eux, 233.000 euros.

Dans la droite lignée du rapport de la Bundesbank qui avait fait polémique, la Banque centrale européenne (BCE) a publié, mardi 9 avril, une enquête sur le patrimoine des ménages en zone euro.

Encore une fois, les Allemands risquent de grincer des dents, en apprenant que les ménages belges sont près de deux fois plus riches qu'eux ou que les Espagnols ont un patrimoine supérieur de près de 50% (voir chiffres ci-contre).

Mais l'étude révèle surtout que les Luxembourgeois sont les plus riches. En moyenne, les ménages vivant dans le Grand-Duché possédent un patrimoine de 710.000 euros. Ils devancent d'une courte tête…. les Chypriotes (670.000 euros), puis les Maltais (366.000 euros)!

En définitive ce sont donc les pays des banques qui trustent le podium: les actifs des établissements financiers luxembourgeois représentent, en effet, 20 fois le PIB du pays! Pour Chypre et Malte, ce chiffre tourne autour de 8, quand la moyenne européenne se situe à 3,5.

Les Français se retrouvent dans le milieu du classement avec un patrimoine moyen de 233.000 euros. La Slovaquie est en fin de liste avec 79.700 euros.

Des revenus non pris en compte

Ces différences de patrimoine s'expliquent par plusieurs facteurs. Par exemple, l'étude retient la richesse par ménage et non par personne, alors que, l'Allemagne, l'Autriche ou les Pays-Bas comptent plus de célibataires que les autres pays d'Europe.

Ensuite, comme le souligne la BCE, l'élément le plus prépondérant dans le patrimoine des ménages reste l'immobilier. Or un pays comme l'Espagne compte 83% de propriétaires contre près de la moitié pour l'Allemagne. Et évidemment la hausse des prix de l'immobilier dans certains pays –la BCE cite Chypre, la Belgique, le Luxembourg et la France- est de nature à creuser les inégalités.

A ce sujet, l'étude retient, pour l'Espagne, des données datant de 2008, soit juste avant la violente crise immobilière qu'a connue le pays.

Enfin les pensions de retraite ne sont pas incluses dans l'étude pour calculer la richesse des ménages.

Julien Marion