BFM Business

Légère amélioration du commerce extérieur

Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, maintient son objectif d'équilibre en 2017

Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, maintient son objectif d'équilibre en 2017 - -

Le déficit commercial s'établit à moins de 30 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année. Il est en baisse de 16% depuis janvier selon les chiffres publiés ce 7 août. Mais l'amélioration est davantage liée aux importations qu'aux exportations.

"Le déficit du mois de juin est l'un des plus faibles depuis trois ans", se félicite Nicole Bricq, la ministre du commerce extérieur, ce 7 août dans une interview aux Echos. Il s'est en effet réduit, à 4,4 milliards d'euros en juin (contre 5,7 milliards en mai), selon les chiffres des Douanes rendus publics ce 7 août.

De fait, sur les six premiers mois de l'année, avec 29,9 milliards d'euros, le déficit commercial chute de 16% par rapport au premier semestre 2012. Le déficit hors énergie, lui, est en recul de 40%. La facture énergétique représente toujours 85% du déficit.

Ce bon résultat est à mettre au crédit de l'aéronautique (+20% d'exportations), de l'agroalimentaire (+6%) et aussi de la pharmacie dont les exportations ont été soutenues depuis janvier. A l'inverse, l'automobile et l'électronique ont enregistré des résultats toujours décevants.

"Je maintiens plus que jamais l'objectif d'un solde commercial hors énergie à l'équilibre d'ici à 2017. Et au vu des résultats de ce premier semestre, je suis persuadée que nous le tiendrons", affirme Nicole Bricq. Il n'empêche. Fin 2013, il sera toujours voisin de 60 milliards.

Moteur de croissance en 2014

Dans le détail cependant, les chiffres sont plus mesurés. Les exportations françaises ont diminué de 1,2% sur 6 mois, et même de 2,3% en direction de l'Union européenne. "Nos exportations sont reparties à la hausse en juin alors qu'elles s'étaient essoufflées en mai", tempère cependant Nicole Bricq. " La concurrence féroce que nous livre les pays émergents (Chine, Corée, Turquie) a entamé nos parts de marché en Afrique", ajoute la ministre.

Et de conclure : " le commerce extérieur constituera un moteur important de la croissance en 2014", ajoute Nicole Bricq. Mais dans le même temps, l'Allemagne enregistre, elle, un excédent commercial de 90 milliards d'euros.

|||sondage|||1044

Patrick Coquidé