BFM Business

Le volcan islandais a cessé de cracher ses cendres

Le volcan islandais Eyjafjöll, dont l'éruption en avril a semé le chaos dans le trafic aérien européen, entraînant d'innombrables d'annulations de vol, a cesser de cacher ses cendres. /Photo prise le 13 mai 2010/REUTERS/Ingolfur Juliusson

Le volcan islandais Eyjafjöll, dont l'éruption en avril a semé le chaos dans le trafic aérien européen, entraînant d'innombrables d'annulations de vol, a cesser de cacher ses cendres. /Photo prise le 13 mai 2010/REUTERS/Ingolfur Juliusson - -

REYKJAVIK - Le volcan islandais Eyjafjöll, dont l'éruption en avril a semé le chaos dans le trafic aérien européen, entraînant d'innombrables...

REYKJAVIK (Reuters) - Le volcan islandais Eyjafjöll, dont l'éruption en avril a semé le chaos dans le trafic aérien européen, entraînant d'innombrables d'annulations de vol, a cesser de cacher ses cendres, annoncent les autorités de Reykjavik.

Désormais le volcan, situé à 120 km au sud-est de la capitale, ne montre que des signes minimaux d'activité. "Ni cendres ni lave n'en émanent. Le volcan est dormant pour le moment mais nous n'en sommes pas à décréter l'éruption terminée", a déclaré Sigthrudur Armannsdottir, géographe à l'Office météorologique islandais.

L'expérience de sa dernière éruption, en 1821-23 montre que le volcan peut en effet ralentir en activité puis se remettre en éruption, a-t-elle fait valoir. L'alerte au danger a été levée mais l'état de surveillance reste en vigueur.

Omar Valdimarsson, Marc Delteil pour le service français, édité par Nicole Dupont