BFM Eco

Le report de charges prolongé au mois de mai pour les entreprises en difficulté

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin - BFMTV RMC

"L’Etat a cassé sa tirelire pour sauver des milliers d’entreprises", a lancé ce lundi sur BFMTV-RMC le ministre de l’Action et des Comptes publics. L'Etat va donc poursuivre son dispositif d'aides aux entreprises en difficultés pour le mois de mai, voire également en juin.

La reprise économique risque d'être longue, et le gouvernement va donc prolonger son soutien aux entreprises même après le déconfinement. Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé ce matin sur BFMTV-RMC la poursuite du dispositif de report de charges sociales et fiscales pour le mois de mai.

"Tous les reports de charge sont prolongés, il suffit que les entreprises en fassent la demande aux URSSAF", a lancé Gérald Darmanin, " quand bien même elles auraient rouvert".

Pour les indépendants, le dispositif se fait automatiquement, comme c'est le cas depuis le mois de mars, date de mise en place de ce dispositif d'aide.

"L’Etat a cassé sa tirelire pour sauver des milliers d'entreprises." a expliqué le ministre, au point de creuser la dette. Cesser dès maintenant le dispositif de soutien rendrait tous les efforts inutiles.

En mars, ces mesures, ainsi que les possibilités de délais de paiement ou de remboursements accélérés de crédits d'impôt ont été largement sollicitées, représentant l'équivalent d'environ 6,9 milliards d'euro, selon Bercy.

Gérald Darmanin n'exclut pas un nouveau prolongement : "D'ailleurs, cela pourrait être reconduit au mois de juin" et de poursuivre "on verra selon l'activité économique au mois de mai et nous serons pragmatiques pour voir si on poursuit un certain nombre d’aides", a t-il déclaré, pour les entreprises en dificultés.

Il a également rappelé que les secteurs les plus touchés, comme l'hôtellerie, le monde du spectacle, les professionnels du tourisme, ont quant à eux bénéficié d'une annulation de leurs charges.

 "C’est inédit, mais c'est pour leur permettre de reprendre dans des conditions acceptables", a souligné Gérald Darmanin.
Coralie Cathelinais