BFM Eco

Hôtellerie, restauration, spectacles: le gouvernement veut annuler jusqu'à 750 millions d'euros de charges

Les entreprises des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des arts et spectacles devraient bénéficier d'une annulation de charges à hauteur de 750 millions d'euros pour surmonter la crise du coronavirus.

Le gouvernement va travailler à annuler jusqu'à 750 millions d'euros de charges fiscales et sociales actuellement reportées pour les entreprises des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des arts et spectacles, a annoncé mercredi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

"L'Etat annulera à la demande du président de la République, les charges pour les secteurs les plus touchés", a affirmé le ministre sur Europe 1, ajoutant qu'"il y a 750 millions (d'euros) qui concernent les secteurs évoqués par le président, notamment la restauration (...) mais aussi les arts et spectacles (...)". "Nous travaillons effectivement, à la demande du président de la République, à ces annulations", a-t-il ajouté.

12 milliards d'euros de reports de charges

Pour soutenir les entreprises dont l'activité a été interrompue ou très ralentie du fait du confinement, le gouvernement a décidé de reporter le paiement des charges sociales et fiscales. Jusqu'ici, ces reports de charges s'élèvent à 12 milliards d'euros, à indiqué Gérald Darmanin. 

Les cafés et restaurants notamment ont dû fermer du jour au lendemain sur ordre du gouvernement pour éviter la propagation de l'épidémie. Et ils devront rester fermer après le 11 mai et la sortie progressive du confinement, a prévenu Emmanuel Macron lors de son allocution lundi soir.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a aussi annoncé mardi le principe d'une réunion vendredi avec les professionnels des secteurs concernés pour étudier des mesures de soutien spécifiques.

P.L avec AFP