BFM Business

Le gel des taxes sur le carburant approuvé par les députés

La fiscalité du carburant devait s'alourdir dès 2019.

La fiscalité du carburant devait s'alourdir dès 2019. - Charly Triballeau - AFP

La hausse de la fiscalité sur l'essence et le diesel avait été abandonnée par le gouvernement, pour satisfaire les demandes des gilets jaunes.

L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le cadre du projet de budget pour 2019, en réponse à la crise des "gilets jaunes".

Cela revient à supprimer la hausse en 2019 de 3 centimes sur l'essence et 6 centimes sur le gazole, et au total, d'ici à 2022, de 10 centimes sur l'essence et 19 centimes sur le gazole.

Y.D. avec AFP