BFM Business

Le FMI invite l'Allemagne à "recalibrer" sa politique si la croissance freine

Le FMI demande à l'Allemagne d'envisager davantage de soutien à l'économie.

Le FMI demande à l'Allemagne d'envisager davantage de soutien à l'économie. - -

Le Fonds monétaire international a estimé, dans un rapport publié ce mardi 6 août, que Berlin devra davantage stimuler son économie si la croissance "ressort en dessous des attentes".

Après avoir adressé, la veille, de bons et de mauvais points à la France, le FMI a, ce mardi 6 août, livré son diagnostic sur l'économie allemande. L'institution dirigée par Christine Lagarde s'est légèrement inquiétée de la politique menée par l'Allemagne.

Le FMI a ainsi recommandé au pays de mettre le frein sur le sérieux budgétaire en cas de baisse de la croissance. Les responsables du Fonds "encouragent un recalibrage de la politique si la croissance ressort en-dessous des attentes", explique le communiqué diffusé ce mardi à l'occasion de la publication du rapport.

Marges de manoeuvres

La politique économique de Berlin, très axée sur la consolidation budgétaire, ne fait manifestement plus l'unanimité au sein du Fonds.

La plupart des responsables du FMI la soutiennent, mais "certains voient des marges de manœuvre pour une politique de stimulation (de l'économie) plus pro-active", selon le communiqué de presse.

Le FMI reste ainsi sur la même ligne, promouvant avant tout la nécessité de favoriser la reprise. Lundi, il demandait à la France de ralentir le rythme de la réduction du déficit afin de ne pas tuer dans l'œuf le début du rebond de l'activité.

De nombreux risques

Ce rapport confirme la prévision d'une croissance de 0,3% du Produit intérieur brut outre-Rhin cette année, mais énumère une série de risques qui pèsent sur ce pronostic."L'Allemagne est particulièrement exposée à un ralentissement de la demande et/ou à une pression financière soutenue", note le FMI.

Alors que l'an dernier l'économie allemande paraissait encore relativement immunisée contre la crise sévissant chez ses voisins et partenaires, aujourd'hui "la situation a changé", note le rapport.

De plus, "l'incertitude autour de la reprise en zone euro pèse lourdement". Or "des perspectives amoindries pour l'Allemagne pèseraient à leur tour sur les perspectives de croissance de la région et du monde", poursuivent les experts, décrivant un mécanisme de "risques étroitement liés et qui se renforcent mutuellement".

J.M. avec AFP