BFM Business

Le FMI et la zone euro ont trouvé un accord sur la dette grecque

La Grèce va pouvoir bénéficier d'une aide de 43,7 milliards d'euros.

La Grèce va pouvoir bénéficier d'une aide de 43,7 milliards d'euros. - -

Les ministres des finances de la zone euro et le FMI se sont finalement mis d'accord sur les moyens de réduire la dette grecque, dans la nuit du 26 au 27 novembre. Une aide financière de 43,7 milliards va être débloquée.

Au terme d’un vrai bras de fer et après plus de 13 heures de réunion, les ministres des Finances des 17 se sont finalement entendus avec le Fonds monétaire international à propos du sort de la Grèce.

Sa dette sera ramenée à 124% du PIB d'ici 2020, contre un objectif initial de 120% défendu par le FMI.

Ce qui représente un allégement d'environ 40 milliards d'euros d'ici cette date, selon une source européenne. Sans mesures nouvelles, elle aurait atteint 144% du PIB en 2020, un niveau jugé insoutenable par le FMI.

Ce dernier "voulait s'assurer que la zone euro prendrait les mesures nécessaires pour remettre la Grèce sur la voie d'une dette viable. Je peux dire aujourd'hui que cela a été fait", s'est félicitée sa directrice générale, Christine Lagarde, au cours d'une conférence de presse.

Plus de 34 milliards d'euros d'aide en décembre

En outre, le versement de l'aide financière, attendue par la Grèce depuis des mois, se fera à partir de décembre en plusieurs tranches, ont indiqué mardi les ministres des Finances de la zone euro dans un communiqué.

"L'Eurogroupe a conclu que les éléments nécessaires sont maintenant en place pour lancer les procédures nationales permettant le déblocage de la prochaine tranche d'aide du fonds de soutien de la zone euro, qui est de 43,7 milliards d'euros", indique-t-il. Plus de 34 milliards seront versés au mois de décembre.

Une nouvelle qui a soulagé le Premier ministre grec Antonis Samaras, qui a salué l'accord UE-FMI : "Tout s'est bien déroulé. Tous les Grecs ensemble, nous avons lutté (pour cette décision) et demain commence une nouvelle journée pour tous les Grecs"

Yann Duvert et AFP