BFM Business

La confiance économique progresse en zone euro

La Commission européenne souligne toutefois des disparités entre les pays.

La Commission européenne souligne toutefois des disparités entre les pays. - -

L'indicateur mesurant la confiance en zone euro, publié par la Commission européenne ce jeudi 27 février, a gagné 0,2 point. Il traduit toutefois un sentiment d'inquiétude des consommateurs au niveau de l'emploi.

Les indices de conjoncture se suivent et se ressemblent sur certains points. Ce jeudi 27 février, la Commission européenne a livré la dernière édition de son indicateur du "sentiment économique" en zone euro. Celui-ci a légèrement progressé au mois de février pour atteindre 101,2 points, contre 101 points en janvier.

Concernant la confiance des ménages, il confirme ce que disait l'Insee un peu plus tôt ce matin dans le cas de la France: les consommateurs sont de plus en plus inquiétés par la hausse du chômage. "L'indicateur mesurant la confiance du consommateur se détériore en raison d'anticipations dégradées sur l'épargne, le chômage et le futur général de l'économie", souligne ainsi la Commission.

Une hausse de la confiance dans le secteur de la construction et, dans une moindre mesure, dans celui des services, expliquent toutefois la hausse globale de l'indicateur de la Commission.

La France a la traîne

Mais Bruxelles souligne toutefois des disparités selon les pays. Ainsi si la confiance progresse en Allemagne (+0,4 point) et en Italie (+2,4 points), elle s'amenuise en France (-1,4 point)

"Au final, l'enquête fournit davantage de signaux montrant que les conditions économiques sont en train de s'améliorer en zone euro. Mais la région semble toujours se diriger vers une période de faible croissance", résume Ben May de Capital Economics.

Mardi 25 février, la Commission européenne a confirmé prévoir un retour à la croissance pour la zone euro en 2014 à 1,2% puis 1,8% en 2015, avec toutefois des écarts importants entre une Allemagne en pleine forme et une Italie qui connaîtra un redémarrage de plus timides.

J.M.