BFM Business

L'économie de la zone euro confirme son embellie

L'Europe commence bien l'année 2014.

L'Europe commence bien l'année 2014. - -

Plusieurs signes rassurants ont été enregistrés pour l'économie européenne, ce jeudi 23 janvier. La croissance de l'économie espagnole accélère et les indice PMI de la zone euro, qui mesurent l'activité, sont à leur plus haut niveau depuis juin 2011.

Les Cassandre qui voient la reprise européenne s'évanouir devront prendre leur mal en patience. Ce jeudi 23 janvier, plusieurs indicateurs économiques ont démontré que l'activité économique a tendance à se consolider, voire à accélérer.

La Banque d'Espagne a ainsi publié sa première estimation de croissance pour le quatrième trimestre 2013. Il en ressort une hausse du PIB de 0,3%, confirmant la sortie de récession du pays qui avait déjà enregistré un chiffre de 0,1% au trimestre précédent.

L'institut espagnol croit détecter un frémissement de la demande du pays, malgré un chômage supérieur à 26% qui pèse sur la consommation. Une relative bonne nouvelle, dans la mesure où jusqu'ici l'économie espagnole était surtout tirée par la croissance des exportations, elle-même due à la politique de dévaluation interne de Madrid.

Celle-ci permet à des pays d'une union monétaire de regagner en compétitivité alors qu'il est impossible de toucher à la monnaie, via des politiques de modération salariale ou encore des réformes sur le marché du travail.

La France à la traîne

Concernant, cette fois, la zone euro, les indices PMI composites pour le mois de janvier, qui mesurent l'activité des services et de l'industrie, ont été rassurants. Publiés par Markit ce jeudi 23 janvier, ils s'élèvent 53,2 points pour la zone euro, son plus haut niveau depuis juin 2011, et 52,1 points en Allemagne, soit bien au-dessus des 50 points qui marquent la frontière entre une expansion et une contraction de l'activité. Avec cependant un gros bémol: la France reste à la traîne, à 48,5 points.

Mais globalement, ces données "suggèrent que le faible reprise que connaît la région est en train de gagner en rythme", estime James Howat, économiste chez Capital Economics. "Clairement, la zone euro est sur une tendance à la hausse", ajoute-t-il.

Enfin, la dette publique de la zone euro a reculé au troisième trimestre 2013, à 92,7%, ce qui marque un recul de 0,7% par rapport au deuxième, selon les statistiques publiées mercredi par Eurostat.

Des doutes s'expriment actuellement sur la vigueur de cette reprise, en premier lieu à Davos où a lieu actuellement le Forum économique mondial. Mercredi, le PDG de Total, Christophe de Margerie y a jugé que l'Europe devrait être reconsidérée comme "un pays émergent" au vu de sa croissance molle. Et l'une des tables rondes du forum s'intitule "Is Europe Back" (L'Europe est-elle de retour?).

Julien Marion