BFM Business

L’Allemagne pourrait débourser plus que prévu pour aider la Grèce

D'après la Bundesbank, l'Allemagne devrait devoir augmenter ses versements à la Grèce.

D'après la Bundesbank, l'Allemagne devrait devoir augmenter ses versements à la Grèce. - -

L’aide à la Grèce pourrait coûter plus chère que prévue à l’Allemagne, selon un document de la banque centrale allemande. Une mauvaise nouvelle pour Angela Merkel à six semaines des élections.

Polémique en Allemagne. Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, la banque centrale allemande s'attend à ce que la Grèce ait à nouveau besoin d'aide d'ici début 2014. Sauf que les Allemands ne s'y sont jamais montrés très favorables.

Cette nouvelle aide éventuelle, ce n'est pas forcément un scoop puisqu'il y a quelques jours, un responsable européen avait laissé entendre qu'il manquait de l'argent, environ quatre milliards d'euros pour financer le programme d'aide.

D'après lui, tout est financé jusqu'à juillet 2014, mais il faudra trouver une solution pour après. Le président de l'Eurogroupe a déclaré que la zone euro était prête et qu’elle se déciderait au printemps 2014.

Une nouvelle aide peu appréciée par les députés et les électeurs

Mais il faudra peut-être s'y mettre avant, selon un document de la Bundesbank. Les experts doutent de la capacité d'Athènes à réaliser des réformes essentielles. Pour eux une nouvelle aide est extrêmement risquée.

Il y a des risques, aussi, pour Angela Merkel, à six semaines des élections fédérales. Depuis le début de la crise, elle a dû batailler contre des députés pour obtenir le déblocage des aides successives à la Grèce.

Là, ses opposants l'accusent de dissimuler aux contribuables les risques de voir l’Allemagne contrainte de remettre la main à la poche, pour ne pas perdre les élections. Il va falloir que la chancelière rivalise de stratégie. Selon les derniers sondages, sa coalition a gagné un point. A 46%, elle est à égalité avec l'ensemble des partis de gauche et écologistes.

Pauline Tattevin