BFM Business

Immobilier : Où rentabiliser le mieux sa résidence secondaire ?

L'Espagne fait partie des destinations les plus prisées pour rentabiliser sa résidence secondaire.

L'Espagne fait partie des destinations les plus prisées pour rentabiliser sa résidence secondaire. - JOSEP LAGO / AFP

C'est bel et bien la fin de la résidence secondaire occupée seulement une poignée de semaines à l'année et par son seul et unique propriétaire. Une étude réalisée par le conseil en immobilier Savills et le spécialiste de la location de vacances HoweAway montre la rapidité à laquelle les usages ont évolué et l'intérêt de rentabiliser son achat.

L'étude internationale réalisée par le conseil en immobilier Savills et le spécialiste de la location de vacances HoweAway met d'abord en avant une véritable révolution des usages. Alors que dans les années 2000 environ 80% des propriétaires se réservaient l'utilisation de leur résidence secondaire, désormais plus des deux tiers d'entre eux les louent une partie de l'année pour tenter de rentabiliser au moins un peu leur investissement.

Et ça fonctionne plutôt bien. D'après cette étude, au global, un tiers des propriétaires arrive, grâce à la mise en location, à couvrir les coûts engendrés par leurs résidences secondaires. Un autre tiers parvient même à faire des bénéfices. Dans le détail, les performances des français sont un peu moins bonnes. Seuls 23% d'entre nous arrivent à tirer des bénéfices des résidences secondaires. Un tiers entre à peine dans leur frais et surtout plus de 42% ne font que couvrir partiellement leurs dépenses.

Où trouve-t-on les meilleurs rendements ?

À en croire l'étude de Savills et HomeAway ce n'est pas en France que les propriétaires de résidences secondaires obtiennent les meilleurs rendements. En prenant en compte les coûts de gestion et d'entretien du bien avant impôts, c'est le Royaume Uni qui arrive en tête avec un rendement annuel de 5,6%. Viennent ensuite la Grèce (5,2%), les Etats-Unis (4,9%) et le Portugal (4%). Les rendements annuels tournent autour de 3,5% pour la Croatie, l'Espagne et l'Italie. Pour la France on descend à seulement 2,5%.

Notez d'ailleurs que les britanniques, qui sont ceux qui achètent le plus de résidences secondaires en dehors de chez eux, ne placent plus la France en tête de leurs destinations d'investissement pour les années à venir. Leur premier choix sera désormais l'Espagne nous dit l'étude de Savills et HomeAway. Au global la France fait tout de même bien partie des destinations que les propriétaires de résidences secondaires, quelques soient leurs nationalités, perçoivent comme les plus prometteuses ces prochaines années. La France 3ème malgré de faibles rendements derrière l''Espagne et le Portugal.

Marie COEURDEROY