BFM Eco

Hauts-de-France: vers des "chèques tourisme" pour inciter les Nordistes à visiter leur région?

Une plage du nord de la France

Une plage du nord de la France - LUDOVIC MARIN / AFP

Le Comité régional du tourisme, à l'origine de cette proposition, souhaite que des chèques de ce type puissent être dépensés par les habitants des Hauts-de-France dans des établissements touristiques de la région, durement impactés par la crise du coronavirus et le confinement.

Restauration, hôtellerie... Tous les secteurs du tourisme des Hauts-de-France ont été durement touchés par l'épidémie de Covid-19 et le confinement. Alors que de nombreux établissements ne savent pas encore quand ils pourront rouvrir leurs portes, le Comité régional du tourisme entend soutenir les professionnels de ce secteur d'activité coûte que coûte.

Invité de BFM Lille et Grand Littoral ce jeudi, Frédéric Leturque, président de ce comité, a déclaré que l'instauration de "chèques tourisme" serait un moyen d'aider le tourisme nordiste à se relever de la crise.

"Nous proposons la création d'un "chéquier tourisme" qui permette aux habitants de la région, dans la proximité, de pouvoir être soutenus dans les dépenses qu'ils feraient en région Hauts-de-France", a-t-il expliqué.

"L'objectif c'est de jouer la carte de la proximité et de la solidarité et de permettre aux six millions d'habitants de pouvoir se déplacer", a ajouté Frédéric Leturque.

"Restez dans la région!"

Une manière, également, de pousser les Nordistes à (re)découvrir les Hauts-de-France et à soutenir les établissements touristiques de la région. "On a des territoire extraordinaires et des espaces de liberté forts", a fait valoir Frédéric Leturque.

"Restez dans la région!", demande le président du Comité régional de tourisme, qui assure que ses habitants "ont envie respirer, de revisiter dans la proximité avec leurs proches, de faire des choses simples."

Concernant le montant de ces hypothétiques "chèques tourisme" uniquement utilisables dans les Hauts-de-France, Frédéric Leturque assure qu'il est "trop tôt" pour en discuter. La question de leur création sera discutée "prochainement avec les instances de la région", a-t-il précisé.

Le gouvernement doit présenter ce jeudi matin un plan de secours du tourisme de près d'A,5 milliard d'euros. 

Juliette Mitoyen