BFM Business

Hamon tempère l'engouement parisien pour Macron

-

- - Dominique Faget - AFP

Le député PS Benoît Hamon a décrit le ministre de l'Economie, Emmanuel macron, comme la "nouvelle coqueluche du tout-Paris" ajoutant que, selon lui, ce type d'engouement, "ça passe". Le ministre, qui a suscité plusieurs polémiques avec des déclarations fracassantes sur les 35 heures ou les fonctionnaires, a "énormément de qualités", a souligné benoît Hamon au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

"C'est la nouvelle coqueluche du tout-paris, ça passe, je pense qu'il faut qu'il se prépare au fait que ça puisse passer un jour", a ajouté l'ancien ministre, convaincu que le clivage droite-gauche est "toujours pertinent". Benoît Hamon a laissé entendre que les récentes déclarations du ministre de l'Economie avaient notamment coûté à la gauche la perte "de 33 voix" de la ville de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, à une élection municipale partielle.

"On peut se targuer (comme Macron) d'avoir de bons sondages, nous qui nous présentons aux élections, ce qui n'est pas le cas d'Emmanuel Macron, enregistrons les conséquences dans les urnes des résultats des choix politiques qu'il défend", a-t-il regretté. "Quand on s'inscrit dans un collectif, soit on décide ce que j'ai fait (quitter le gouvernement), soit on se tait", a martelé le député des Yvelines.

N.G. avec AFP