BFM Business

François Hollande prend rendez-vous sur la croissance mondiale

François Hollande a invité le gotha économique mondial à lui livrer ses pistes de croissance

François Hollande a invité le gotha économique mondial à lui livrer ses pistes de croissance - -

Le président de la République a convié les cinq plus grandes organisations économiques internationales, ce lundi 29 octobre, "pour retrouver la croissance et l’emploi". Ce alors que le gouvernement planche sur la question de la compétitivité française.

Ce sont cinq ténors de l’économie mondiale que réunit François Hollande ce lundi 29 octobre. Le président de la République reçoit en ce moment-même au siège de l’OCDE à Paris les principaux dirigeants des grandes organisations économiques internationales (voir encadré), dont le FMI et la Banque mondiale.

François Hollande a convoqué cet impressionnant défilé dans le but de "discuter à la fois des sujets économiques internationaux" et "pour retrouver la croissance et l’emploi et améliorer la compétitivité", selon une source de l'Elysée. Les organisations présentes sont ainsi invitées à livrer leur "vision des perspectives économiques mondiales pour les pays développés et émergents".

Un programme vaste donc mais qui tombe à pic au moment le gouvernement entame justement une réflexion sur l’amélioration de la compétitivité française, et la reprise de la croissance.

Prendre en compte le caractère soutenable de la croissance

La question du calcul de la croissance pourrait par ailleurs être abordée lors des discussions, avec en corollaire le débat autour de la mesure de cet indicateur.

Pour Mathieu Plane, économiste à l’OFCE, il serait intéressant d’intégrer de nouveaux critères dans le calcul de cet indicateur. "Dans la notion de capital, au-delà du capital physique, il y a le capital environnemental.On pense à l’aspect de croissance soutenable ou non soutenable qui intègre des intensités en carbone plus ou moins forte. Ainsi pour une croissance donnée, on a pas forcément la qualité environnementale’’.

Mathieu Plane pense ainsi que les gouvernements devraient prendre davantage en compte ce dernier critère. "Ce sont des phénomènes de long terme mais qui sont assez déterminants pour les politiques publiques", explique-t-il.

Le titre de l'encadré ici

|||

Les chefs des grandes organisations qui s’entretiendront avec François Hollande

> Angel GURRIA, Secrétaire général de l'OCDE,

> Jim YONG KIM, Président de la Banque mondiale,

> Christine LAGARDE, Directrice générale du Fonds Monétaire International,

> Pascal LAMY, Directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce,

> Guy RYDER, Directeur général de l'Organisation Internationale du Travail.

BFMbusiness.com et AFP