BFM Business

Xavier Bertrand prône la création d'une prime de pouvoir d'achat exonérée de charges et d'impôts

Invité de BFMTV, le président de la région Hauts-de-France suggère la création d'une prime de pouvoir d'achat pouvant être versée aux salariés sans que ces derniers ni leurs employeurs n'aient à verser de cotisations sociales ni à payer d'impôts sur ce revenu.

"En France, il n'y a pas de gros salaires car on a fait le choix d'une bonne protection sociale" a expliqué Xavier Bertrand, invité de BFMTV. Le président de la région Les Hauts-de-France, suggère pour compenser et améliorer le revenu des salariés, la mise en place "d'une prime de pouvoir d'achat qui viendrait en plus du salaire, en plus du 13ème mois quand il existe". De quelques centaines d'euros, elle serait "exonérée de charges sociales et d'impôts" à la fois pour le chef d'entreprise et le salarié.

"Cette idée là, je l'ai eue en discutant avec des chefs d'entreprise qui m'ont dit qu'ils aideraient bien leurs salariés quand ça va bien" explique le président de région.

La prime serait défiscalisée pour le salarié et l'entreprise

"La prime de pouvoir d'achat serait exceptionnelle et défiscalisée des deux côtés. Elle rapporterait à l'État en TVA car les salariés qui en bénéficieraient ne la mettraient pas de côté mais iraient la dépenser. L'État ne perdrait rien car cette prime de pouvoir d'achat n'est pas versée aujourd'hui" ajoute Xavier Bertrand.

"Il faut sortir de la logique qui fait que, dès qu'il y a de l'argent qui doit arriver pour le salarié, tout le monde paie des charges et des impôts. Attention, cette somme là ne comptera pas pour la retraite. Il faut être clair. Elle est là juste pour le pouvoir d'achat" conclut le président de région.

F.Bergé