BFM Business

Péages: les autoroutes s'engagent sur des tarifs réduits jusqu'à 30% pour les usagers fréquents

Le ministère des Transports et les grandes sociétés d'autoroutes sont tombés d'accord. Des forfaits de péage à tarif préférentiel sont prévus pour les automobilistes qui font plus de 10 allers et retours par mois. Des réductions de 30% dès le premier trajet seront proposées.

Les sociétés concessionnaires se sont accordées avec le gouvernement pour mettre en place des tarifs préférentiels pour leurs usagers fréquents. Ces offres d’abonnements à tarif préférentiel sont en particulier à destination des usagers effectuant quotidiennement des trajets domicile-travail.

Tous les automobilistes qui circulent au moins 10 allers et retours par mois sur le même trajet pourront bénéficier de réduction de 30% dès le premier trajet. Le seuil est suffisamment bas pour être accessible à ceux qui travaillent à mi-temps.

Les abonnements seront accessibles dès le 1er février

Ces nouveaux abonnements seront accessibles dès le 1er février 2019 à tous les particuliers usagers réguliers effectuant un itinéraire entre deux points déterminé. Les automobilistes bénéficiant déjà des abonnements locaux à tarifs préférentiels seront libres de souscrire aux nouvelles offres. Le prix de l’abonnement pour ces offres ne pourra pas dépasser 2,50 euros/mois.

Alors qu'elles s'apprêtent à augmenter leurs péages de 1,8 % en moyenne, le 1er février 2019, les sociétés concessionnaires ont probablement jugé qu'il valait mieux calmer le jeu en acceptant le principe de baisses de tarifs qu'elles rechignaient à généraliser. Histoire aussi d'éviter que le thème d'une éventuelle renationalisation des autoroutes ne s'impose dans le débat public.

Jusqu'à 58,40 euros d'économies par mois sur 20 allers et retours Verdun-Metz

Le ministère des Transports met en avant trois cas de figure pour lesquels les automobilistes réaliseront des économies significatives grâce à ces formules à tarifs de péage préférentiels:

Un usager effectuant 10 allers/retours par mois entre Verdun et Metz (autoroute A4) a dû payer 102 euros /mois de péages en 2018: En 2019, il devra s'acquitter de 72,80 euros, soit une économie de 29,20 euros/mois par rapport à 2018. S’il effectue 20 allers/retours par mois, cela représentera une économie de 58,40 euros euros.

Un automobiliste effectuant 10 allers/retours par mois entre Pont-d’Ain et Beynost (autoroute A42) a dû payer 84 euros/mois de péages en 2018. En 2019, il n’aura plus à régler que 60,20 euros, soit une économie de 23,80 euros/mois par rapport à 2018. S’il effectue 20 allers/retours par mois, la réduction atteindra 47,60 euros.

Un usager effectuant 10 allers/retours par mois entre Nîmes et Montpellier (autoroute A9) a dû payer 60 euros/mois de péages en 2018. En 2019, il n’aura plus à s'acquitter que de 43,40 euros, soit une économie de 16,60 euros/mois par rapport à 2018. S’il effectue 20 allers/retours par mois, la réduction atteindra 33,20 euros.

  • Lors de la réunion précédente qui s'était tenue le 4 janvier 2019, la ministre avait demandé aux sociétés concessionnaires d’entendre l’attente forte exprimée en faveur du pouvoir d’achat des Français, et en particulier des usagers ayant recours au réseau autoroutier pour leurs déplacements domicile-travail, et qu’elles lui fassent des propositions en ce sens.
Frédéric Bergé