BFM Business

Les Français apprécient "l'amabilité" et la "rapidité" des agents des impôts 

-

- - AFP

Alors que cette année sonnait le lancement du prélèvement à la source, les Français ont apprécié la qualité du service rendu par les agents du fisc lorsqu'ils avaient des questions.

Les Français apprécient le travail des agents du fisc. Alors que l'année 2019 s'annonçait à haut risque pour la Direction générale des finances publiques, il semblerait que la transition s'est faite sans trop de difficultés du côté du contribuable. Ceux interrogés par l'administration(*) se disent à 89% satisfaits du service rendu. 

Les usagers contactent les services des impôts principalement pour une question sur comment "faire sa déclaration de revenus", "payer ses impôts" ou pour "obtenir une information sur le montant" qu'ils doivent s'acquitter. Ils apprécient "la courtoisie et l'amabilité" des agents qui répondent à leurs demandes, "la facilité à trouver les coordonnées d'un service" et "la rapidité de traitement de [leur] demande".

Les contribuables ont pris le pli d'internet

Les contribuables ont pris le pli du numérique. Il faut dire que le fisc les y incitent. La déclaration de revenus par internet étant d'ailleurs obligatoire pour la totalité des contribuables depuis cette année, même s'il est toujours possible, pour "ceux qui ne sont pas en mesure de le faire", d'envoyer la version papier. Près des deux tiers des contribuables qui ont contacté l'administration pour obtenir des renseignements l'ont aussi fait par internet, très majoritairement via un ordinateur portable ou de bureau.

Parmi les évolution suggérées à l'administration, les usagers ont fait savoir qu'ils aimeraient "être informés par SMS ou courriel des événements de [leur] situation personnelle". Ils attendent aussi encore davantage de "simplification des démarches", plus de "facilité à identifier le bon interlocuteur" et que les réponses données soient sur un lexique "moins administratif". 

(*) Méthodologie: échantillon représentatif de plus de 1000 personnes selon la méthode des quotas ayant contacté les services de la DGFiP à leur initiative en 2018.

J.-C.C.