BFM Business

Le BEA recherche des bénévoles pour partir à la recherche de pièces d'avion dans un bois de l’Yonne

Un avion Swiss Air

Un avion Swiss Air - FABRICE COFFRINI / AFP

Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la Sécurité de l'Aviation civile (BEA) lance un appel à volontaires pour retrouver des pièces d'avion tombées entre les communes de Perigny-sur-Armançon et Cry (Yonne) en juillet dernier. Les recherches devraient avoir lieu les 6 et 8 novembre prochains.

L’accident s’est produit le 25 juillet dernier. En phase de croisière, un A220 de Swiss Air reliant Genève à Londres a subi une défaillance mécanique. Selon le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la Sécurité de l’Aviation civile (BEA), des pièces seraient tombées dans une zone boisée non habitée proche des communes de Perigny-sur-Armançon et de Cry (Yonne), avant que le vol ne soit dérouté sur Paris.

En tant que représentant de l’État de conception du moteur, le NTSB (Conseil national de la sécurité des transports des États-Unis) s’est vu confié l’enquête par le BEA. Pour comprendre ce qu’il s’est passé, les deux instances aimeraient toutefois retrouver les éléments du moteur tombés fin juillet, et notamment une demi-couronne de 70 centimètres de diamètre en titane qui "a pu se briser en plusieurs morceaux plus petits", explique le Bureau d’analyses.

Après avoir lancé un premier appel à témoins, le BEA envisage de ratisser le secteur les 6 et 8 novembre prochains dans une zone de recherche préalablement définie. Pour ce faire, il entend réunir 150 personnes environ, parmi lesquelles figureront des agents de l’aviation civile, des gendarmes et des agents de l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière) participeront. Des volontaires seront toutefois nécessaires pour compléter le dispositif. "Compte tenu de la nature du terrain, une bonne condition physique est demandée", précise le BEA.

Chaussures de randonnée et sac à dos

Les participants seront invités à se rendre sur le site à 8 heures pour un briefing sur l’organisation et la coordination de tous les intervenants. Les recherches se dérouleront entre 8h30 et 16 heures. Il est conseillé de prévoir des chaussures de randonnée ainsi qu’un sac à dos afin de transporter le pique-nique fourni par le BEA.

"Le mercredi 6 novembre, un repas sera organisé après les recherches réunissant tous les participants aux recherches", ajoute le Bureau d’Analyses. Pour participer, les volontaires doivent envoyer un email à l’adresse recherches@bea.aero. 

Paul Louis