BFM Business

La compagnie Volotea ouvre une base à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Volotea est présente à Lyon depuis avril 2018

Volotea est présente à Lyon depuis avril 2018 - Philippe Huguen - AFP

L'aéroport de Lyon Saint-Exupéry sera la sixième base en France de la compagnie espagnole. Le nombre d'appareils qui y seront stationnés n'a pas été précisé.

La compagnie aérienne à bas coûts Volotea, spécialisée dans les liaisons directes entre capitales régionales européennes, va ouvrir au printemps prochain une base à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.

Ce sera la sixième base de la compagnie espagnole en France, son premier marché, a indiqué son directeur des ventes Pierfrancesco Carino devant la presse. Le nombre d'appareils hébergés à Lyon doit encore être déterminé. La compagnie y est présente depuis avril 2018 et ouvrira sa neuvième liaison au départ de cette ville en octobre (Venise).

Baser à demeure un avion dans un aéroport permet d'offrir des destinations tôt le matin et des retours tard le soir, ce qui est apprécié des hommes d'affaires. Chaque avion basé entraîne la création de 30 à 40 emplois directs, a précisé le président du directoire de Lyon Aéroport (groupe Vinci), Tanguy Bertolus.

La compagnie emploie déjà 400 personnes en France

Trois compagnies basent actuellement des avions à Saint-Exupéry: EasyJet (8), Transavia (3) et l'irlandaise ASL (1). L'aéroport est également un important "hub" pour Hop!, la filiale régionale d'Air France, mais ses avions n'y passent pas la nuit.

Crée en avril 2012 par les fondateurs de la low-cost Vueling (passée depuis dans le giron d'IAG), Volotea a débuté ses opérations en ciblant les grandes métropoles régionales mal desservies par les compagnies aériennes historiques. Elle privilégie les dessertes "exclusives", où les autres compagnies ne sont pas présentes, a expliqué Pierfrancesco Carino.

Avec Venise, Nantes a été sa première base. Sont venues depuis s'ajouter en France: Bordeaux, Strasbourg, Toulouse et Marseille. La compagnie opère depuis l'Hexagone près de la moitié de ses 36 appareils et y emploie 400 personnes.

Volotea dispose de B717 (125 sièges) et d'A319 (156 sièges) mais a décidé de sortir de sa flotte les appareils américains pour ne plus utiliser que des Airbus, a précisé Pierfrancesco Carino. Affirmant être rentable depuis 2014, la compagnie a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 396 millions d'euros, avec 1300 salariés. Desservant 83 villes autour de la Méditerranée, elle ambitionne de transporter plus de 7,5 millions de personnes cette année, après 6,6 millions en 2018.

C.C. avec AFP