BFM Business

L'armée du futur se fera une place dans le défilé du 14-Juillet

-

- - Ludovic Marin - AFP

Sur les Champs Elysées, les spectateurs verront défiler un échantillon des équipements high-tech de l'armée française. Voici une liste de ces technologies militaires futuristes.

L'armée de demain sera tech. Comment faire autrement? Si les hommes et le matériel piloté par des humains resteront au coeur de la défense, ils seront appuyés par des technologies afin de faire du renseignement ou appuyer les troupes sur les terrains d'opération. Les différentes armes seront équipées de drone de robot ou d'équipements futuristes. Certains, comme le Griffon que l'on verra défiler, ont déjà été déployés dans quelques unités.

Le Griffon, un char ultra-connecté

Char Griffon
Char Griffon © Minarm

Le Griffon sera l'une des star du défilé. Ce véhicule blindé multi-rôles (VBMR) va peu à peu remplacer le véhicule de l'avant blindé (VAB) dans l'armée de terre. Son tourelleau est équipé d'armes pilotables depuis la cabine (mitrailleuse 12,7 ou 7,62 mm et lance-grenades automatique) et de capteurs et de brouilleurs radio et infrarouge pour alerter en cas de détection par l'ennemi, de visée de tirs.

Black Hornet: un drone de 33 grammes

Drone Black Hornet
Drone Black Hornet © Wikipedia

Le Black Hornet 3 est un mini drone de seulement 16 centimètres de long et au poids plume de 33 grammes. Il vole à 10 mètres d’altitude à une vitesse de 5 mètres par secondes avec une autonomie de 25 mn. Il permet au soldat d'obtenir des vidéos en direct et des images sur un écran portable embarqué sur le terrain. Ce kit de renseignement se compose de deux drones, de batteries, d'un pad de pilotage et d'un écran de contrôle. Il ne pèse que 1,3 kg.

Stamina, le robot qui sait où il va

Robot Stamina
Robot Stamina © ISL Saint Louis

ISL Saint Louis a développé ce robot qui n'a pas besoin de GPS pour s'orienter. Il utilise une technologie de navigation par l’image sans positionnement par satellite. Ainsi, son signal ne peut pas être brouillé et il ne laisse aucune trace de son passage. Sa caméra enregistre des vidéos pour indiquer à ses opérateurs les points de passage de son itinéraire. Il est compatible avec le système d’information et de combat Scorpion [SICS] qui équipe entre autre le char Griffon.

Le drone Patroller patrouillera dans le ciel

Drone Patroller
Drone Patroller © Safran

Développé par Safran, le Patroller est un drone de la catégorie des appareils dits MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance]. Il a été conçu à partir du motoplanneur allemand Stemme S15, Il vole à une altitude de 20.000 pieds avec une autonomie de 20 heures. Destiné à des missions de renseignement, il pourrait un jour être armé comme l'a laissé entendre Florence Parly, la ministre des Armées, lors d’une audition parlementaire. Dévoilé l'an dernier lors du défilé du 14-Juillet, cet aéronef piloté à distance depuis l'aérodrome de Pontoise reviendra cette année dans le ciel de Paris à l'occasion de son entrée en service dans les forces françaises.

Le robot mule Barakuda 

Robot Barakuda
Robot Barakuda © Shark Robotics

Le Barakuda est un robot mule pilotable à distance conçu pour apporter un soutien opérationnel aux combattants. Créé par le Français Shark Robotics, il peut transporter une tonne de matériel, évacuer des blessés, effectuer un appui feu et réaliser des relevés d’information grâce à de l’équipement optronique. Ses quatre moteurs électriques en font un véhicule silencieux et lui procure une autonomie de 10 à 12 heures en situation opérationnelle. L'an dernier, c'est le Colossus, un autre robot de Shark Robotics, qui avait défilé sur la plus belle avenue du monde.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco