BFM Business

Indemnité inflation: pourquoi tous les Français de la classe moyenne ne la toucheront pas

Le Premier ministre Jean Castex le 21 octobre 2021

Le Premier ministre Jean Castex le 21 octobre 2021 - BFMTV

Jean Castex a annoncé jeudi la mise en place d'un "indemnité inflation" dont les conditions de versement ne prendront pas compte la composition des foyers. Ce qui conduira à d'inévitables effets de bord.

Le gouvernement a tranché. Pour aider les Français à faire face à l’augmentation généralisée des prix, Jean Castex a annoncé jeudi soir le versement d'une "indemnité inflation" de 100 euros à toute personne gagnant moins de 2000 euros nets par mois, avant prélèvement à la source.

Ce coup de pouce vise "les gens qui travaillent" ainsi que "les retraités, les chômeurs, les indépendants, les artisans, les agriculteurs", a précisé le Premier ministre. Les étudiants boursiers, non rattachés au foyer fiscal de leurs parents, et bénéficiant d’aides sociales seront également concernés.

"C’est une indemnité classe moyenne, en quelque sorte", a résumé Jean Castex.

De fait, le seuil de 2000 euros n’a pas été fixé au hasard. Selon l’Insee, le salaire net médian dans le secteur privé s’élève à 1940 euros par mois en France, ce qui signifie que la moitié des salariés perçoivent plus que ce montant et l’autre moitié moins. Le salaire moyen est quant à lui de 2424 euros nets.

Effets de bord

Les modalités de versement de cette indemnité produiront malgré tout des effets pervers. Car la particularité principale de cette aide financière est qu’elle ne prend pas en compte la situation de chaque foyer via la déclaration de revenus (revenu fiscal de référence par unité de consommation): elle est individualisée.

Résultat, d’importants effets de bord sont à prévoir. Par exemple, une mère de famille percevant 2100 euros par mois et élevant seule ses trois enfants n’aura pas droit à l’indemnité. En revanche, les deux membres d’un couple sans enfant gagnant chacun 1900 euros pourront tous les deux bénéficier du coup de pouce de 100 euros sur leur fiche de paie.

Niveau de vie

C’est le défaut principal de l’indemnité inflation: son versement est conditionné aux revenus, peu importe la composition du foyer (avec ou sans enfant). Un choix discutable qui a toutefois l'avantage d'éviter l'usine à gaz.

Reste que pour mieux comparer les capacités financières de deux ménages, l'idéal est de prendre le niveau de vie. Cet indicateur correspond au revenu disponible d’un ménage (ensemble des revenus (salaire, prestations sociales, retraites, revenus du patrimoine) – impôts directs) divisé par le nombre d’unités de consommation (chaque premier adulte comptant pour 1, les autres personnes de plus de 14 ans pour 0,5, et les enfants de moins de 14 ans pour 0,3).

Le niveau de vie permet ainsi une comparaison plus juste: un célibataire avec un revenu de 2000 euros n’a pas le même niveau de vie qu’un couple avec le même revenu. De la même manière, une famille avec deux enfants de moins de 14 ans et 45.000 euros de revenu disponible par an aura un niveau de vie de 21.429 euros, tandis qu’une couple sans enfant disposant des mêmes revenus aura un niveau de vie de 30.000 euros.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco