BFM Eco

Impôts, prestations sociales...Votre pouvoir d'achat va-t-il augmenter, stagner ou baisser en 2020?

-

- - -

Selon l'Institut des politiques publiques (IPP), les ménages redevables de l'impôt sur le revenu seront les principaux gagnants du budget 2020. Les plus fortunés seront toutefois moins gâtés que les années précédentes puisque leurs gains de revenu seront désormais inférieurs à ceux de la classe moyenne. Déjà non imposables, les plus modestes verront leur situation quasiment inchangée.

Souvent présenté comme la réponse aux revendications des gilets jaunes, le budget 2020 présenté il y a plus de deux semaines va-t-il tenir ses promesses? Le document de plus de 300 pages qui retranscrit les mesures d’urgence économique et sociale annoncées par Emmanuel Macron en décembre 2018 et avril dernier a été décortiqué ce mardi par l’Institut des politiques publiques (IPP).

Après avoir favorisé les plus fortunés au début du quinquennat, l’exécutif a opté pour un Projet de Loi finances qui "poursuit le rééquilibrage des mesures budgétaires en faveur des classes moyennes" en 2020, selon l’IPP. En effet, si le budget 2020 devrait permettre à quasiment tous les ménages de voir leur revenu disponible (après paiement des impôts, cotisations et versement des prestations sociales) augmenter annuellement de 252 euros en moyenne, les gains sont inégalement répartis.

La classe moyenne supérieure grande gagnante

Les grands gagnants se situent dans une large classe moyenne située entre les 25% les plus pauvres (moins de 1230 euros par mois) et les 10% les plus aisés (plus de 3059 euros par mois). Pour eux, le revenu disponible pourra augmenter jusqu’à près d’1,5%, selon l’IPP cité par Le Monde. Mais les principaux bénéficiaires seront les membres de la classe moyenne supérieure. Par exemple, ceux gagnant 2171 euros par mois environ (70e centile) percevront un gain moyen de 603 euros, alors qu'il ne sera "que" de 206 euros pour les Français gagnant 1518 euros par mois (40e centile).

Effet total du budget 2020 sur le revenu disponible des ménages
Effet total du budget 2020 sur le revenu disponible des ménages © Institut des politiques publiques

Cette large classe moyenne profite des différentes mesures d’urgence économique et sociale. À commencer par la baisse de l’impôt sur le revenu à hauteur de 5 milliards d’euros (+437 euros pour les ménages gagnant 2320 euros par mois, +144 euros pour ceux percevant de 1715 euros) et la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français.

Effet de la baisse de l'IR sur le revenu disponible des ménages dans le budget 2020
Effet de la baisse de l'IR sur le revenu disponible des ménages dans le budget 2020 © Institut des politiques publiques

Des gains plus faibles pour les plus fortunés... et les plus modestes

À l’inverse, le gain généré par les mesures inscrites dans le budget 2020 profitent moins aux ménages les plus modestes qui verront leur revenu disponible quasiment stagner. Rien d’étonnant pour autant puisque ces derniers, déjà non imposables, ne sont pas concernés par la baisse de l’impôt sur le revenu et la suppression de la taxe d’habitation. Aussi un certain nombre de prestations sociales seront quasiment gelées en 2020, à l’exception du minimum vieillesse qui fera l’objet d’une nouvelle revalorisation.

Les ménages les plus aisés sont quant à eux moins gâtés que les années précédentes puisque leur revenu disponible augmentera très faiblement voire stagnera. Là-encore, ces derniers ne profiteront pas de la suppression de la taxe d’habitation qui ne les concerne pas encore. Le barème de l’impôt sur le revenu a par ailleurs été modifié pour compenser la baisse des deux premières tranches de sorte que les ménages plus riches ne puissent pas en bénéficier.

Notons également que l’IPP, qui dispose désormais des données fiscales sur l’impôt de solidarité sur la fortune, a pu affiner son estimation des gains réalisés par les contribuables qui y étaient assujettis. L’an passé, l’institut affirmait que le gain de pouvoir d’achat généré par cette réforme fiscale était de 6% pour les 1% les plus fortunés. Il serait finalement de l’ordre de 2%.

Les gains de la classe moyenne supérieurs à ceux des plus fortunés depuis le début du quinquennat

Ce nouveau budget rééquilibre la politique du gouvernement, jusqu’alors plutôt favorables aux ménages les plus aisés. Désormais, les gains de pouvoir d'achat obtenus par la classe moyenne (ménages dont le revenu est compris entre 1350 euros et 2530 euros par mois) sont supérieurs à ceux des 20% les plus riches en cumulant les effets de tous les budgets présentés depuis le début du quinquennat Macron: 3% contre moins de 1% (mais +2% pour les 1% les plus riches). Les 20% les plus pauvres ont eux aussi bénéficié de gains de pouvoir d’achat inférieurs à 1% entre 2018 et 2020.

Effet total des trois budgets (2018-2020) sur le revenu disponible des ménages depuis le début du quinquennat
Effet total des trois budgets (2018-2020) sur le revenu disponible des ménages depuis le début du quinquennat © Institut des politiques publiques
Paul Louis