BFM Eco

François de Rugy milite pour que le kérosène soit taxé au niveau européen

Le ministre de la Transition écologique a plaidé mardi sur BFMTV pour une taxation du kérosène des avions. Il invite les futurs élus au Parlement européen à soutenir un projet de taxe applicable dans toute l'UE, notamment aux vols intra-européens.

Taxer le kérosène uniquement en France n'aurait pas de sens, mais le faire au niveau européen serait une solution tout à fait envisageable. Une solution que défend François de Rugy. "On ne peut continuer sur un accord mondial datant de 1944. C'est la convention de Chicago qui stipule qu'on ne doit pas taxer le kérosène. Aujourd'hui, les choses ont changé même si des pays comme les États-Unis d'Amérique ne veulent rien changer" a expliqué le ministre de la Transition écologique et solidaire sur l'antenne de BFMTV.

"En France et en Europe, toutes les listes qui se présentent au Parlement européen devraient se prononcer sur ce sujet. Pour leur part, les candidats parlementaires français sur la liste Renaissance européenne, conduite par Nathalie Loiseau et Pascal Canfin, s'engagent sur cela pour que l'Europe soit au niveau international la force qui dira qu'il faut taxer le kérosène des avions et pour qu'on l'applique aussi à tous les vols internes à l'Union européenne" plaide François de Rugy . 

L'aviation représente 2% des émissions de CO2

Sa proposition fait écho à celle de Raphaël Glucksmann. La tête de la liste Place publique soutenue par le PS pour les élections européennes s'est déclarée favorable à une taxe sur le kérosène pour les vols intra-européens dans un entretien récent au Journal du Dimanche, le 28 avril dernier.

L'aviation représente environ 2% des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), selon l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Ces 2% représentent l'équivalent des émissions d'un pays comme l'Allemagne, souligne une étude du cabinet de conseil Sia-partners.

Frédéric Bergé