BFM Business

Électricité, gaz, prime à la conversion auto… ce qui change au 1er août

Plusieurs mesures entrent en vigueur jeudi 1er août et vont influer sur le quotidien des Français… et surtout sur leur porte-monnaie. Tour d'horizon.

Electricité

Les tarifs réglementés de l'électricité augmentent de 1,23%, pour compenser les coûts d'entretien des infrastructures de transport de cette énergie. Un nouveau coup dur pour les 25 millions de clients concernés, qui ont déjà subi une hausse de prix de près de 6% en juin.

Gaz

Les 4,5 millions de foyers abonnés au gaz ont plus de chance car leur facture va diminuer. A partir du 1er aout, les tarifs réglementés vont baisser de 0,5%. Dans le détail, la baisse est de 0,1% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,3% pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 0,6% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Le mois dernier, les consommateurs avaient déjà bénéficié d'une belle baisse des prix, de 6,8%.

Prime auto

Un nouveau dispositif de la prime à la conversion, moins généreux que le précédent, est désormais applicable. Il concerne maintenant l'achat de véhicule émettant moins de 117 grammes de CO2 par kilomètre (contre 122 grammes auparavant). Les véhicules dont le prix d'acquisition est supérieur à 60.000 euros ne sont plus éligibles.

Le montant de la prime baisse : elle passe de 2000 euros à 1500 euros. Elle peut être de 3000 euros pour les foyers aux faibles revenus ou qui ont un travail situé à plus de 30 km de leur domicile. La prime de 2500 euros perdure pour l’achat d’un véhicule électrique, qu'il soit neuf ou d'occasion, et elle peut être doublée pour les foyers modestes ou pour ceux qui effectuent de nombreux kilomètres pour se rendre à leur travail.

Allocation rentrée scolaire

Le versement de l'ARS intervient dès le jeudi 1er août pour les bénéficiaires résidant à Mayotte et à La Réunion, car la rentrée scolaire est fixée jeudi 23 août. Pour les autres académies, le versement de l'allocation de rentrée scolaire se fera le 20 août, la rentrée étant prévue le 2 septembre.

L'allocation concerne les enfants âgés de six à dix-huit ans, et dont les ressources des parents ne dépassent pas un certain plafond (24.697 euros pour un enfant à charge par exemple). Son montant est de 368,84 euros pour les enfants de six à dix ans, 389,19 euros pour ceux ayant entre onze et quatorze ans et 402,67 euros pour ceux âgés de quinze à dix-huit ans.