BFM Eco

Vers une nouvelle hausse des tarifs réglementés de l'électricité en août

La hausse de près de 6% du tarif réglementé de l'électricité au 1er juin pourrait être suivie d'une autre de plus de 1% le 1er août prochain.

La hausse de près de 6% du tarif réglementé de l'électricité au 1er juin pourrait être suivie d'une autre de plus de 1% le 1er août prochain. - Damien Meyer-AFP

La Commission de régulation de l’énergie a entériné une majoration de 1,23% des tarifs réglementés de l’électricité appliqués par EDF à compter du 1er août 2019. En cause: la hausse des coûts de transport du courant jusqu'au client.

Le prix des tarifs réglementés de l'électricité n'a pas fini d'augmenter. Deux mois après l'entrée en vigueur au 1er juin d'une hausse de près de 6%, reportée plusieurs fois, celle-ci devrait être suivie d'une autre d'un peu plus de 1%, le 1er août prochain, en raison des coûts liés au transport de l'électricité.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) en a décidé ainsi, en entérinant une majoration de 1,23% ce mardi, révèle Le Figaro. Elle reflète, selon le quotidien, l’augmentation du tarif d’utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe) qui sert au distributeur, Enedis (Ex-ERDF), pour entretenir ses infrastructures de distribution de l’électricité jusqu’au consommateur final. Il restera au gouvernement à suivre (ou pas) la préconisation de la CRE mais lorsqu'il a, précédemment, décidé de s'opposer à cette hausse, il a été systématiquement retoqué par le Conseil d'État comme ce fut le cas en 2014.

Les tarifs réglementés concernent 25 millions de clients

Plus généralement, le mode actuel de calcul des tarifs réglementés de l'électricité, qui se traduit souvent par des hausses importantes pour les particuliers, sera modifié l'an prochain, a confirmé ces dernières semaines le ministre de la Transition énergétique, François de Rugy. La nouvelle formule, inscrite dans le projet de loi Énergie et Climat, actuellement en discussion au Parlement, doit être applicable dès 2020.

Les tarifs réglementés de l'électricité concernent encore 25 millions d'abonnés, clients d'EDF pour l'essentiel. En effet à la fin du premier trimestre 2019, seulement 7,874 millions de sites, sur un total de 32,7 millions, avaient fait jouer la concurrence, choisissant une offre de marché (24 %), la majorité d’entre eux ayant choisi un fournisseur alternatif d'électricité (7,531 millions).

Frédéric Bergé