BFM Business

Didier Guillaume: "Le débat lié à une surtaxe américaine sur les vins français est absurde"

Invité de BFMTV, le ministre de l'Agriculture a déclaré "absurde" le débat lancé par Donald Trump sur une éventuelle surtaxe frappant les vins français comme mesure de rétorsion à la suite de la taxation des Gafa par le gouvernement français.

"C'est la troisième fois en un an que le président des États-Unis menace les vins français d'une taxe. On verra bien s'il la fait maintenant" a relevé Didier Guillaume sur l'antenne de BFMTV, ce mardi 30 juillet.

"Bien sûr que je redoute une taxe mais c'est absurde comme débat politique et économique de prétendre que, parce que la France taxe les Gafa, on va taxer son vin. Le gouvernement français taxe les Gafa en raison de leurs millions d'euros de bénéfices réalisés en Europe en faisant travailler des salariés de chez nous et qu'il n'y pas de raison qu'ils ne soient pas soumis à l'impôt. Le vin c'est totalement différent: il fait partie des échanges commerciaux" a ajouté le ministre français de l'Agriculture.

"Aujourd'hui en gros, une bouteille de vin français exportée outre-Atlantique est taxée à 0,14 dollar soit environ 16 centimes (Ndlr: 12,6 centimes au cours actuel du dollar) et le vin américain importé en France est taxé à 24 centimes. S'il double, comme il l'a dit, la taxe sur les vins, ceux-ci seront taxés à 32 centimes (Ndlr: 25 centimes au cours actuel du dollar). Oui cela ne sera pas bien mais je pense qu'on vendra toujours nos grands crus de Bordeaux, de Bourgogne aux États-Unis" a déclaré Didier Guillaume pour tenter de rassurer les viticulteurs français.

Frédéric Bergé