BFM Business

Combien faut-il payer pour faire garder ses enfants?

À l'heure de la rentrée, la garde d'enfants reste souvent un casse-tête pour les parents de nourrissons ou de jeunes enfants

À l'heure de la rentrée, la garde d'enfants reste souvent un casse-tête pour les parents de nourrissons ou de jeunes enfants - Loic Venance

Que ce soit le mode de garde, assistante maternelle agréée ou la garde à domicile, les écarts de prix restent important selon les régions, selon l'étude d'un site de mise en relation des parents avec les professionnels du secteur.

Chaque année, même casse-tête pour les parents de jeunes enfants. A défaut de place en crèche, faut-il les faire garder à domicile ou les amener chaque matin chez une nounou, mais surtout, combien coûtent ces modes de garde?

Dévoilée par Le Parisien, la dernière étude de la plateforme internet Yoopies, qui met en relation les parents et les professionnels du secteur, apporte cette année une bonne nouvelle. Après des années de hausses, le tarifs des assistantes maternelles n'augmentent que de 0,8% pour atteindre 3,52 euros, en moyenne, par heure et par enfant, soit 511 euros par mois, selon Yoopies.

La Corse reste la plus chère avec un tarif horaire de 4,44 euros alors qu'en Bretagne, le prix de cette prestation s'élève à 3,43 euros.

Ce mode de garde concerne, selon l'étude, 86% des parents qui n'ont pas de place en crèche ou une solution familiale. La garde à domicile est privilégiée par seulement par 14 % des familles. Et pour cause, si ce mode est plus confortable, il est aussi bien plus cher. En 2019, le tarif a augmenté de 2,2% en moyenne pour représenter un coût de 9,12 euros de l'heure. Selon Yoopies, cette hausse serait liée à l'augmentation du coût de la vie des étudiants qui occupent la plupart de ses emplois.

La Corse reste la région la plus chère avec 9,52 euros de l'heure, mais la ville la plus chère est sur le continent. Il s'agit de Ramatuelle (Var) avec 13,17 euros qui affiche une différence de 5,34 euros avec la ville le moins chère de France, Grand Quevilly (Seine Maritime).

Pascal Samama