BFM Eco

Combien coûtent les Opex, les opérations militaires extérieures de l'armée française?

Les Opex, les opérations extérieures menées par la France, obtiennent un budget d'un peu plus d'un milliard d'euros en moyenne par année. Cela représente 16 euros par habitant en France.

"Il ne faut pas raisonner un engagement militaire en fonction de ses coûts seuls, mais de son efficacité et éventuellement de son efficience", explique Michel Goya, officier et professeur à l'Ecole de Guerre dans un entretien au Figaro. Certes, mais le sujet financier des Opex (opérations extérieurs) refait surface depuis l'annonce des 13 militaires morts en opération au Mali. Non seulement son coût, mais aussi sa répartition budgétaire. 

Le ministère des Armées fait d’abord chaque année une estimation de ce que ces interventions vont lui coûter et puis en fonction des dépenses engagées, ce budget est réévalué. En 2020, le ministère des Armées devra supporter la totalité du budget des Opex, soit 1,1 milliard d'euros. C'est une nouveauté. Habituellement, une partie des dépenses liées à ces missions était réparties sur l'ensemble des ministère afin d'alléger le budget des armées. 

Jusqu’en 2017, le budget octroyé à l'armée était très éloigné des dépenses réelles grâce à "l’interministériel". Cette année là, la provision budgétaire pour les Opex était de 450 millions d'euros alors que le coût réel avait atteint 1,3 milliard d'euros. A partir de 2020, ce sera la fin de ce tour de passe-passe et le budget sera réaliste.

Cette mécanique budgétaire a été relevée en 2016 par la Cour des comptes et un rapport du Sénat qui notait qu'au cours des trois derniers exercices, le coût des Opex dépassait le milliard d’euros chaque année. Le rapport signalait que le coût unitaire, par militaire projeté avait été multiplié par deux en 10 ans pour atteindre plus de 100 000 d’euros par soldat déployé par an. Mais que pèse les Opex dans le budget total du ministère des Armées? C'est en fait une petite part des 37 milliards et demi d’euros qui entre 2019 et 2020 a été augmenté de 4%. Ce milliard d'euros représente environ 16 euros par habitant.

Depuis 1995, les armées françaises ont été engagées dans quelque 106 opérations menées à l’extérieur des frontières nationales
Depuis 1995, les armées françaises ont été engagées dans quelque 106 opérations menées à l’extérieur des frontières nationales © Minarm

D'autres pays, comme l'Allemagne, participent aux opérations extérieurs. La Brigade Franco-allemande est composée de 5600 soldats et est financée à 60% par l’Allemagne et à 40% par la France. Au Mali, les soldats allemands ne sont pas engagés dans la lutte antiterroriste. Ils ont des missions de sécurité au sein de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali). Le budget de la Minusma s'élève à 1,1 milliard d’euros, soit autant celui de toutes les Opex de la France (Sahel, Irak, Syrie...).

Pour le nom de ces missions (Barkhane, Chammal, Serval, Sangaris, Harmattan, Turquoise...) le ministère s'inspire de la faune, de la flore ou de la géographie locale. "En amont du déploiement des forces, le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) - en charge de la préparation des opérations extérieures (OPEX) et sous l'égide de l’État-major des armées - fait diverses propositions. La présidence de la République choisira la dénomination retenue in fine", explique le ministère des Armées. Barkhane est une dune de sable en forme de croissant qui se déplace au gré du vent.

Pascal Samama