BFM Business

Vidéo : pour le FMI, la France n'atteindra pas les 3% de déficit

Le Fonds monétaire international a revu ses prévisions de croissance à la baisse.

Le Fonds monétaire international a revu ses prévisions de croissance à la baisse. - -

Les prévisions du Fonds monétaire international excluent une réduction du déficit à 3% du PIB en 2013. Selon le FMI, il serait plutôt de 3,5%. Reportage de Julien Migaud-Muller

La promesse d’un déficit de 3% du PIB en 2013 n’a pas convaincu tout le monde. Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la France en 2012 et en 2013 et estime en conséquence que Paris ne respectera ni cette année, ni l'an prochain ses engagements chiffrés de réduction du déficit public.

Le gouvernement français prévoit actuellement 0,3% de croissance cette année et 0,8% l'an prochain. Il a fondé sur ces hypothèses de croissance un collectif budgétaire pour 2012 voté cet été ainsi que son projet de budget 2013 présenté fin septembre, visant à réduire le déficit public à 4,5% du PIB à la fin de cette année puis à 3%, le plafond autorisé par les traités européens, un an plus tard.

Dans son "Moniteur des finances publiques" diffusé mardi, le FMI prévoit lui que le déficit de l'Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale sera plutôt de 4,7% du PIB fin 2012 et de 3,5% fin 2013.

Quant à la dette publique, elle devrait atteindre à la fin de cette année 90% du PIB, selon le FMI, un chiffre proche de la prévision de l'exécutif français (89,9%) et 92,1% fin 2013, contre 91,3% prévus par le gouvernement.

BFMbusiness.com et AFP