BFM Business

Vidéo: Le rapport Gallois prône un "choc de compétitivité" de 30 milliards

Louis Gallois s'est présenté à Matignon ce lundi, pour remettre son rapport à Jean-Marc Ayrault.

Louis Gallois s'est présenté à Matignon ce lundi, pour remettre son rapport à Jean-Marc Ayrault. - -

Louis Gallois a remis son rapport au Premier ministre, ce lundi 5 novembre. Il prône un "choc de compétitivité", partant d'un "diagnostic assez sévère" et confirmant la baisse de 30 milliards d'euros de charges. Mise à jour: 13h23.

C’est fait. Louis Gallois a remis son rapport à Jean-Marc Ayrault, au terme d’une éprouvante succession de réactions politiques dues à des fuites parues dans la presse. A sa sortie de Matignon, l’ex-dirigeant d’EADS et de la SNCF s’est rapidement exprimé, précisant que son rapport s’était basé par rapport à un "diagnostic assez sévère" de la compétitivité en France.

Malgré cela, François Hollande a dans la foulée promis que "des décisions fortes" seraient prises sur la base du document rédigé par l'ex-capitaine d'industrie."Demain le gouvernement tirera les conclusions du rapport Gallois et il y aura des décisions fortes qui seront prises", a-t-il dit à l'issue d'un sommet Europe-Asie à Vientiane, au Laos.

Un "choc de confiance"

Dans son rapport, Louis Gallois propose donc "22 mesures principales", dans ce qui sera finalement un "choc de compétitivité", dont le socle sera un "pacte social, un choc de confiance" que les Français devront soutenir. C’est pour cela que Louis Gallois en a appelé au "patriotisme", avec pour objectif d’ "arrêter la glissade". "Il faudra du temps et de la persévérance", a-t-il prévenu, "et beaucoup de dialogue et de débat."

Baisse des charges salariales

Le "choc" prôné par Louis Gallois comprendra bien une baisse des charges salariales et patronales de 30 milliards d’euros. Le gouvernement, lui, peine toujours à s’accorder sur un éventuel transfert de cotisations, avec de nombreuses oppositions à une hausse de la TVA ou de la CSG.

Louis Gallois s’exprimera plus en détail ce soir au journal de France 2, puis ce sera au tour de Jean-Marc Ayrault mardi. Le Premier ministre parlera, lui, au JT de TF1, où il devrait annoncer les premières mesures envisagées par le gouvernement.

En attendant, les premières réactions ne se sont pas faites attendre:


Yann Duvert