BFM Business

Régions: lesquelles ont le mieux résisté à la crise

La Corse, avec ici la ville d'Ajaccio, a connu une croissance annuelle moyenne de 1,9% sur la période 2008-2011.

La Corse, avec ici la ville d'Ajaccio, a connu une croissance annuelle moyenne de 1,9% sur la période 2008-2011. - -

Selon une étude de l'Insee publiée ce mardi 3 juin, les inégalités de croissance se sont creusées entre les régions avec la crise. L'Ouest, le Sud, la Corse ou l'Île-de-France s'en sont mieux sortis que l'Est ou le Centre.

L'Insee a vraiment le sens du timing. Alors que l'Elysée a levé, ce mardi 3 juin, le voile sur sa réforme territoriale, l'institut des statistiques publie ce même jour une étude sur l'évolution de la croissance par région de 2008 à 2011, c'est à dire durant la crise financière.

Conclusion: la crise a accéléré les inégalités de croissance. Selon l'Insee, sur la période allant de 1993 à 2007, "les écarts étaient modérés". Entre 2008 et 2011, ces différences se sont amplifiées. Pour donner un exemple, sur la période, la Corse a connu une croissance moyenne de 1,9% par an, à l'inverse de la Bourgogne qui a vu son PIB chuter de 1,2% par an. En termes de PIB par habitant, l'Île-de-France reste cependant largement en tête, devant le Rhône-Alpes et l'Alsace.

Plus globalement, l'Ouest (à l'exception de la Bretagne), le Sud-Ouest et Paris ont beaucoup mieux résisté que le Centre et l'Est de la France. En 2011, 10 régions sur 22 avaient retrouvé leur PIB d'avant-crise: l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, l'Ile-de-France, les Pays de la Loire, les deux Normandie, le Nord-Pas-de-Calais, le Rhône-Alpes, PACA et Midi-Pyrénées.

Croissance moyenne annuelle par région sur la période 2008-2011

Source: Insee

Le démographie explique les différences

La Corse, seule région à ne pas avoir connu de récession en 2008, l'Île-de-France, Poitou-Charentes et l'Aquitaine sont celles qui ont le mieux tirés leur épingle du jeu. Sur la période 2008-2011, leur croissance a été, chaque année, comprise entre 0,5 et 1,9%. A l'opposé, le Limousin, la Lorraine, la Picardie et la Bourgogne ont subi des récessions allant de -0,5% à -1,2%.

Comment expliquer de telles disparités entre les régions? Bien plus que les différences sectorielles, l'Insee pointe la dynamique démographique. Dans le Sud et l'Ouest, qui connaissent les croissances les plus élevées, l'institut note que "dans ces zones, la croissance du PIB est très liée à celle de la population croissante".

A l'inverse pour les régions de l'Est, en récession, l'Insee écrit que "hormis en Alsace, les conditions démographiques freinent la croissance par une moindre demande aux acteurs économiques".

PIB/habitant pour chaque région en 2011

Source: Insee, PIB de la France= indice 100

Julien Marion