BFM Business

Radars fixes : grosses rentrées d’argent… et grosses dépenses

-

- - -

Si les radars fixes installés au bord des routes rapportent beaucoup, ils peuvent aussi coûter cher. En 2013, l’Etat devra dépenser 67 millions d’euros en frais d’entretien et de réparation.

De quoi remplir un peu les caisses : en 2014, l’Etat espère récupérer 70 millions d’euros de plus qu’en 2013 grâce aux radars automatiques. Mais les 4 200 radars installés le long des routes n’ont pas que des amis : le vandalisme coûte chaque année 23 millions d’euros à Bercy, soit 8 000 euros par radar abîmé. Au total, ce sont 67 millions qui seront dépensés pour l’entretien et la réparation, sur les 680 millions attendus des contraventions dues aux radars fixes.
Au total, l’Etat veut récupérer 1,7 milliard d’euros entre les radars fixes et les contraventions classiques au stationnement et aux infractions sanctionnées par un gendarme ou un policier.

130 radars remplacés

Ne vous attendez pas, toutefois, à voir apparaître de nouveaux radars fixes sur les routes : le gouvernement n’a pas prévu d’en installer de nouveaux. En revanche, les dépenses continuent : 110 nouveaux radars mobiles et 20 radars feu rouge vont être installés en remplacement d'anciens modèles, vétustes ou moins performants.

Plus d’informations sur BFMBusiness.com

Le titre de l'encadré ici

|||

SPECIAL RETRAITES : Poser toutes vos questions à notre expert, en cliquant ici

M. Chaillot avec BFM Business