BFM Business

Pierre Moscovici promet une baisse des impôts après 2015

Pierre Moscovici a reconnu une forme de "lassitude" chez les Français face aux hausses d'impôts.

Pierre Moscovici a reconnu une forme de "lassitude" chez les Français face aux hausses d'impôts. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a reconnu, dimanche 10 novembre, une certaine "lassitude" des Français face aux hausses d'impôts. Mais il a promis que ces derniers baisseraient après 2015.

Alors que le Budget 2014 est toujours en cours d'examen par les parlementaires, l'exécutif tient à rassurer son monde sur la fiscalité. Ce dimanche 10 novembre, Pierre Moscovici a ainsi promis une stabilisation des prélèvements obligatoires en 2015, puis une baisse, au moment où le gouvernement est en proie à des tensions sociales croissantes.

"Entre 2011, 2012, 2013, la France a augmenté les prélèvements obligatoires de plus de 1% par an", a indiqué le ministre de l'Economie et des Finances sur France 5. "En 2014, nous allons quasiment stabiliser les prélèvements obligatoires puisqu'ils n'augmenteront que de 0,15 point. A partir de 2015 nous sommes à la stabilité, c'est-à-dire que l'effort budgétaire que feront les Français (...) sera à 100% sur des économies".

Le gouvernement "a ralenti de façon drastique la hausse des prélèvements"

"Payer ses impôts, c'est un acte citoyen (...) c'est aussi la contrepartie des service publics", a souligné Pierre Moscovici. "On arrive probablement aujourd'hui à un niveau où les Français éprouvent de la lassitude par rapport à cette augmentation des prélèvements obligatoires", a-t-il pourtant reconnu.

"Le gouvernement l'entend, il a ralenti de façon drastique la hausse des prélèvements et ce sera la stabilité désormais et même à la fin du quinquennat il faut que le niveau de prélèvements obligatoires baisse", a assuré le ministre.

Y. D avec AFP