BFM Business

Le gouvernement veut inciter les séniors à puiser dans leur épargne

Si le taux d'épargne des seniors tombait à 16%, le PIB gagnerait 1 à 1,5 point de croissance.

Si le taux d'épargne des seniors tombait à 16%, le PIB gagnerait 1 à 1,5 point de croissance. - -

Le commissariat général à la stratégie a rendu au gouvernement, jeudi 5 décembre, un rapport proposant des pistes pour augmenter la consommation des plus de 60 ans. Leurs revenus disponibles représentent une manne de 424 milliards d'euros.

Comment inciter les séniors à dépenser plus? Le commissariat général à la stratégie et à la prospective a planché sur la question. Il vient de remettre, ce jeudi 5 décembre, son rapport au gouvernement.

Il faut dire que le revenu disponible des plus de 60 ans atteint 424 milliards d'euros. C'est cette manne qui fait tellement rêver le gouvernement. Les séniors consomment, en effet, nettement moins que la moyenne et mettent davantage d'argent de côté.

Selon ce rapport, si leur taux d'épargne retombait à 16%, cela pourrait générer 1 à 1,5 point de croissance à court terme.

Vers un nouveau livret d'épargne

Plusieurs pistes sont donc évoquées pour les pousser à consommer davantage. Comme, par exemple, mettre en place une nouvelle forme de viager: le bien ne serait pas cédé à un particulier mais à un intermédiaire, une banque ou un assureur, en contrepartie d'une rente mensuelle.

Autre idée encore: créer un nouveau livret d'épargne, une sorte de livret A spécialement dédié aux séniors, mieux rémunéré mais où l'argent serait partiellement bloqué, sauf cas exceptionnels, pour être investi dans le financement des entreprises.

Caroline Morisseau