BFM Business

Le gouvernement reporte les nouvelles baisses de charges pour les entreprises

Les baisses de cotisations sur les salaires à partir de 1,6 Smic seront reportées au 1er avril, a confirmé Michel Sapin mercredi. Une annonce qui a rendu "stupéfait" le Medef.

Le patronat le craignait, le gouvernement l'a fait. Les nouveaux allègements de charges vont bien être reportés, a indiqué Michel Sapin mercredi, lors du traditionnel cadrage macroéconomique, préalable à la présentation du budget 2016. Les baisses de cotisations sur les salaires à partir de 1,6 Smic, comprises dans le pacte de responsabilité, seront ainsi reportées au 1er avril, soit trois mois après la date prévue, selon le ministre des Finances.

Ce retard doit permettre de financer les incitations à l'investissement décidées en avril et des mesures d'emplois dans les TPE-PME, pour un montant total "de plus d'un milliard d'euros", a précisé le ministre lors d'un point presse.

Le Medef "stupéfait"

Il a assuré que "l'enveloppe du pacte" était respectée et que les aides aux entreprises représenteraient 33 milliards en 2016 avant 41 milliards en 2017. Michel Sapin a en outre annoncé qu'une nouvelle étape de baisse de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S), calculée sur le chiffre d'affaires, serait bien actée en 2016, confirmant le scénario prévu dès l'origine du Pacte de responsabilité. Elle sera d'un montant d'un milliard d'euros.

Reste que la pilule ne passe pas du côté du Medef. L'organisation patronale s'est ainsi fendue d'un communiqué dans lequel elle affirme que "c'est un mauvais coup porté à l'économie de notre pays". S'estimant "stupéfait", le Medef souligne ainsi que "les entreprises ont besoin de visibilité et de certitude pour pouvoir investir".

Y.D. avec agences