BFM Business

Le défilé du 14 juillet coûtera moins cher qu'en 2012

L'édition 2013 du défilé du 14 juillet sera moins coûteuse que les précédentes.

L'édition 2013 du défilé du 14 juillet sera moins coûteuse que les précédentes. - -

Le défilé de ce 14 juillet 2013 coûtera environ 3,6 millions d'euros, soit 10% de moins que le précédent. Les engins militaires et la Patrouille de France font les frais de ces coupes budgétaires.

Moins de motos, moins d’avions et moins d’invités. Tout a été revu à la baisse pour cette édition du défilé du 14 juillet, contraintes budgétaires obligent. Alors que le coût de la parade militaire s’élevait à quatre millions d’euros en 2012, il sera inférieur de 10% cette année.

Le budget du défilé s’élèvera donc à quelque 3,6 millions d’euros. Ce coût est supporté pour l’essentiel par le ministère de la Défense, dont le budget 2013 s’élève à 31,4 milliards d’euros.

Mais d’autres ministères contribuent aussi à l’organisation du défilé: celui de l’Intérieur, pour les questions de sécurité, et plus surprenant, celui de la Culture, pour la partie concernant les tribunes et les invitations.

Privilégier le matériel léger

Au total, 6.000 personnes vont descendre les Champs Elysées, dont 4.823 militaires à pied et 265 véhicules. Par rapport à 2012, le nombre d’engins est réduit de 35%, indiquent les services du Gouverneur militaire de Paris.

Dans les airs, 58 avions, dont le nouvel A400M, et 35 hélicoptères seront mobilisés, soit 12% d’appareils en moins par rapport à 2012. Sur l’ensemble du matériel, la baisse est de 10%. Moins gourmand en kérosène et plus facile à transporter, le matériel léger a été favorisé.

Des tribunes supprimées

Enfin, "des tribunes ont été supprimées afin de rationaliser l’occupation de celles-ci", explique le Colonel Benoit Brulon, en charge de la communication. "L’édition 2013 a d’emblée été placée sous le signe de la maîtrise des coûts", se félicitent les organisateurs.

En 2011, lors de la campagne présidentielle, Eva Joly, alors candidate des Verts, avait dénoncé le coût du défilé, qu’elle jugeait trop élevé. Elle avait suggéré de remplacer le défilé militaire par un défilé citoyen, une idée qui avait soulevé un tollé dans l’ensemble de la classe politique de l’époque.

Le titre de l'encadré ici

|||

> Plus de garden party

Autre symbole du 14 juillet à avoir fait les frais des coupes budgétaires, la garden party de l’Elysée, supprimée en 2010 par Nicolas Sarkorzy, ne sera pas rétablie. La dernière édition, en 2009, avait coûté 732.826 euros pour 7.500 invités.

Audrey Dufour