BFM Business

Le déficit des collectivités locales a presque triplé en un an

En 2013, année d'élection municipale,  les collectivités ont augmenté leurs dépenses d'investissements de 8,1%.

En 2013, année d'élection municipale, les collectivités ont augmenté leurs dépenses d'investissements de 8,1%. - Jacques Demarthon- AFP

L’endettement des communes, départements et régions est passé de 3,7 milliards d'euros en 2012 à 9,2 milliards en 2013, selon un rapport cité par le JDD de ce 5 octobre. En cause, la progression de la masse salariale et des emprunts.

Les collectivités locales se sont montrées dispendieuse en 2013. Alors que le déficit des communes, départements et régions s’élevait à 3,7 milliards d'euros en 2012, il est passé à 9,2 milliards l’année dernière, selon un rapport qui doit être rendu public à la fin du mois d’octobre, mais dont le Journal du Dimanche a eu connaissance. Leurs dépenses ont en effet progressé de 3,4% tandis que leurs recettes ne progressaient que de 1%

Au total, les collectivités pèsent ainsi pour 10% du déficit public contre 3% en 2012. Ce dérapage s’explique en partie par une hausse de la masse salariale. Elle a augmenté de 3,1% en 2013 après avoir déjà crû de 3,5% en 2012, en raison notamment de recrutements nouveaux. Mais aussi en raison "du poids des régimes indemnitaires particulièrement favorables", met en avant le journal. 

Faire des économies de fonctionnement

De même, les collectivités ont augmenté les dépenses d'investissement de 8,1% en 2013. "Un taux jamais égalé depuis 2009" selon le JDD. Les collectivités ont puisé dans leur épargne et ont eu recours à l'emprunt, dans un contexte de baisse des dotations de l'Etat.

"Nous voyons que ces collectivités locales ont vu leurs frais de fonctionnement augmenter au cours de ces dernières années, alors que l'Etat, lui, faisait des efforts pour maîtriser son fonctionnement", a déclaré dimanche le ministre des Finances, Michel Sapin, sans confirmer l'existence de ce rapport.

"Je suis persuadé, sans que ce soit une cure d'austérité pour ces collectivités territoriales, qu'il est possible de faire des économies de fonctionnement", a-t-il ajouté lors de l'émission Le Grand Rendez-Vous Europe 1-i>Télé-Le Monde.

Une baisse de 3,7 milliards d'euros des dotations de l'Etat est prévue en 2015, sur les 21 milliards d'euros d'économies prévus l'an prochain pour l'ensemble de la dépense publique. Cette mesure pourrait provoquer une coupe de 20% dans les ressources du bloc communal, où le rapport pronostique les plus grandes marges d'économies, selon le JDD.

C.C. avec agences