BFM Business

Le déficit de l’Etat moins important que prévu en 2014

Les rentrées fiscales ont été meilleures que prévues l'an passé, selon Bercy.

Les rentrées fiscales ont été meilleures que prévues l'an passé, selon Bercy. - Jacques Demarthon - AFP

Selon les premières estimations, le déficit budgétaire s’élèverait à 85,6 milliards d’euros en 2014, soit plus de trois milliards de moins que prévu.

Voilà un chiffre que les émissaires français ne manqueront pas de rappeler à la Commission européenne.

Le déficit de l'Etat a été moins important que prévu de plus de 3 milliards en 2014, à 85,6 milliards d'euros, a en effet annoncé Bercy jeudi 15 janvier. Le tout grâce de meilleures rentrées fiscales, notamment en ce qui concerne l'impôt sur le revenu (+ 0,9 milliard) et sur les sociétés (+0,8 milliard). La TVA a également rapporté 700 millions d'euros de plus que prévu.

La prévision de déficit public maintenue

Le ministre des Finances Michel Sapin a toutefois précisé que, malgré ce bon résultat, il maintenait la prévision de déficit public (Etat, collectivités, protection sociale) à 4,4% du PIB (Produit intérieur brut) pour 2014.

"A ce stade, le calcul de la situation budgétaire de l'Etat conforte largement la prévision d'un déficit à 4,4% du Produit intérieur brut en 2014", a-t-il assuré, disant attendre les chiffres des autres administrations publiques. "Nous préférons constater les bonnes nouvelles que les annoncer".

La charge de la dette, elle, est en diminution de 1,7 milliard d'euros par rapport à 2013, grâce à la baisse des taux d'intérêt auxquels l'Etat emprunte, a précisé Bercy dans un communiqué.

Les dépenses en baisse

"La dépense totale de l'Etat, hors éléments exceptionnels, s'élève à 364,8 milliards d'euros", soit une "baisse de 5,8 milliards d'euros par rapport à la prévision de la loi de finances initiale et de 4 milliards d'euros par rapport à l'exécution 2013", toujours selon Bercy.

En 2013, les dépenses avaient déjà été diminuées de 1,5 milliard d'euros par rapport à l'année précédente.

Côté recettes, le chiffre total (recettes fiscales, non fiscales, et solde des comptes spéciaux) s'établit à 288,4 milliards d'euros, en progression de 1,8 milliard d'euros par rapport aux dernières prévisions du gouvernement.

Le déficit public, de son côté, sera connu le 26 mars prochain.

>> Plus d'infos à venir sur BFMBusiness.com

Y.D. avec AFP