BFM Business

Le déficit commercial s'est creusé en octobre

Les Douanes expliquent la détérioration de la balance commerciale par le recul des exportations.

Les Douanes expliquent la détérioration de la balance commerciale par le recul des exportations. - Jean-Christophe Verhaegen - AFP

La balance commerciale de la France a affiché un déficit de 5,2 milliards d'euros au mois d'octobre, notamment dû à un recul des exportations dans l'aéronautique.

Le déficit commercial de la France s'est légèrement creusé en octobre, s'établissant à 5,2 milliards d'euros, après 4,8 milliards en septembre, ont annoncé mercredi les Douanes dans un communiqué.

"La détérioration de la balance commerciale est surtout marquée pour la construction aéronautique, du fait d'un fort recul des exportations", soulignent les Douanes, qui font état de résultats "mieux orientés" pour les autres produits de l'industrie manufacturière.

Sur l'ensemble du mois d'octobre, les exportations ont accentué leur repli (-0,8%, après -2,0% en septembre), pour atteindre 36,7 milliards d'euros. Les importations, de leur côté, ont légèrement progressé (+0,3%, après -0,6%), à 41,0 milliards.

Au cours des douze derniers mois, le déficit cumulé atteint 49,8 milliards d'euros, contre 45,4 milliards à la même période l'an dernier, précisent les Douanes.

Le déficit se réduit vis-à-vis de l'UE

Dans le secteur aéronautique, la baisse des exportations tient surtout au faible niveau des livraisons définitives d'Airbus, les envois de turboréacteurs en Allemagne étant retombés après un pic en septembre. "Ces performances ponctuellement défavorables voient cependant leur effet atténué par un rebond des autres ventes aéronautiques", notamment les expéditions d'avions en cours de finalisation en Allemagne et les avions d'affaires, souligne le communiqué.

La balance commerciale s'est à l'inverse améliorée dans l'industrie automobile, grâce au rebond des ventes, et dans la pharmacie. "La fermeté des ventes de matériel militaire permet de dégager un excédent plus important pour ce secteur", ajoutent les Douanes.

Par zone géographique, le solde commercial s'est surtout détérioré vis-à-vis de l'Amérique, tandis que l'excédent s'est réduit de façon notable avec le Proche et Moyen-Orient, sur fond de rebond des approvisionnements énergétiques. Le déficit s'est à l'inverse réduit nettement vis-à-vis de l'Union européenne, du fait d'un rebond global des ventes, tandis que l'excédent vis-à-vis de l'Afrique s'est légèrement amélioré, grâce à une "poussée des ventes pharmaceutiques et chimiques".

Y.D. avec AFP