BFM Business

La TVA réduite va-t-elle rester à 5,5%?

Bernard Cazeneuve a indiqué qu'un maintien du taux réduit de TVA à 5,5 est "concevable"

Bernard Cazeneuve a indiqué qu'un maintien du taux réduit de TVA à 5,5 est "concevable" - -

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve a, ce mercredi 1er octobre, jugé concevable que le taux réduit de TVA ne baisse pas de 5,5 à 5% à partir de 2014. Plusieurs députés PS ont formulé des revendications en ce sens.

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve a, ce mercredi 1er octobre, jugé "concevable" que le taux réduit de TVA ne baisse pas de 5,5% à 5% à partir de 2014.

Il répondait à une revendication des députés socialistes, qui ont lancé une petite bombe. Lundi 30 septembre, le président du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, s'est interrogé sur la pertinence d'une baisse de cette TVA réduite.

Il n'est pas le seul. Le rapporteur général du budget, Christian Eckert, alerte lui aussi depuis un an sur l'impact quasi nul d'une telle mesure sur le pouvoir d'achat des ménages les plus modestes.

750 millions d'euros à redistribuer

En réunion de groupe, la majorité a donc fait part ce matin de ses doutes à Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve. Ces derniers ne se sont pas montrés fermés à la discussion. En revanche, ils seront intraitables sur les contreparties à donner. Car si jamais ils suppriment cette baisse de la TVA, l'effet psychologique pourrait être dévastateur sur les foyers les moins aisés.

Concrètement, l'abandon de cette promesse politique rapporterait 750 millions d'euros à l'Etat. L'idée serait donc de redistribuer la totalité de cette somme à travers de nouvelles mesures pouvoir d'achat. Des mesures, et c'est là toute la difficulté, qui doivent être symboliquement assez fortes pour faire oublier le maintien d'une TVA réduite à 5,5%.

Mathieu Jolivet