BFM Business

La fiscalité sur le diesel rapportera 2 milliards d'euros en 2018

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie - ALAIN JOCARD / AFP

L'augmentation de la fiscalité énergétique est censée compenser une partie des 7 milliards d'euros de mesures nouvelles.

ÉLa hausse de la fiscalité sur le diesel liée à la politique de convergence avec celle sur l'essence rapportera deux milliards d'euros à l'État en 2018, et celle sur le tabac 500 millions d'euros, a indiqué mercredi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

S'exprimant lors d'une audition devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Bruno Le Maire a détaillé les 11 milliards d'euros de baisses d'impôts annoncés la veille par le Premier ministre Édouard Philippe.

"7 milliards d'euros de mesures nouvelles"

Outre les 7 milliards d'euros correspondant à des mesures votées sous le quinquennat précédent, "il y a 7 milliards d'euros de mesures nouvelles mais qui sont compensées par une augmentation de la fiscalité énergétique, l'objectif étant bien de réorienter notre fiscalité vers la transition écologique", a indiqué le ministre.

"A cela s'ajoute donc la compensation par la fiscalité énergétique de deux milliards d'euros", a-t-il poursuivi, précisant qu'il s'agissait de l'alignement progressif de la fiscalité diesel sur la fiscalité de l'essence. Bruno Le Maire a ajouté que la fiscalité sur le tabac rapporterait de son côté 500 millions d'euros. Le Premier ministre a annoncé dans un entretien publié dans les Échos mercredi qu'il y aurait "une hausse significative du tabac" dès le budget 2018, sans donner plus de détail sur le montant de cette hausse. D'ici trois ans, le gouvernement veut que le prix du paquet de cigarettes passe à 10 euros.

P.L avec AFP