BFM Business

L'Insee entrevoit les débuts du redressement économique de la France

Les marges des entreprises devraient se redresser au deuxième trimestre 2013.

Les marges des entreprises devraient se redresser au deuxième trimestre 2013. - -

La plupart des indicateurs économiques de la France se stabilisent, ou repartent à la hausse, détaille l'Insee, dans sa dernière note de conjoncture. Pour l'ensemble de l'année, l'Institut prévoit une croissance en léger retrait, à -0,1% et un chômage à 11%.

François Hollande a préféré voir le verre à demi-plein, jeudi 20 juin. Lors de son discours, à l'occasion de la première journée de la conférence sociale, le président de la République a souligné qu'il perçoit "les signes d'une reprise économique".

L'Insee ne lui donne pas tort. Dans sa note de conjoncture, publiée ce jeudi 20 juin, l'institut évoque une "timide éclaircie". Et, bonne nouvelle, la France va, selon lui, sortir de la récession. Après avoir baissé de 0,2%, le PIB renouerait ainsi avec le vert, progressant de 0,2% au deuxième trimestre. Il serait ensuite stable au troisième, puis en légère hausse au quatrième (0,1%).

Du coup, sur l'ensemble de l'année 2013, la croissance ne serait que légèrement en baisse (-0,1%).

Vers la fin de la récession

Ces prévisions sont grosso modo en accord avec celles du responsable de l'Observatoire BFM Business, Emmanuel Lechypre, qui depuis septembre 2012, table sur une croissance à 0% pour 2013. Comme l'Insee, il perçoit la fin de la crise.

"Depuis environ trois semaines, nos indicateurs (dont le Social Ecorama) montre des signes d'amélioration", a-t-il indiqué ce jeudi dans l'émission Intégrale Bourse. "L'important est que dans certains secteurs, des tensions et des délais se raccourcissent", a-t-il poursuivi.

"On parle toutefois bien de la fin de la récession, mais pas encore de rebond de l'activité", a toutefois nuancé Emmanuel Lechypre. C'est également le sens du bilan des différents indicateurs économiques que l'Insee a analysé. La plupart d'entre eux se stabilisent plus qu'ils ne progressent.

> Les exportations comme vecteur de croissance

L'Insee estime qu'après un recul au premier trimestre 2013, la demande extérieure adressée à la France va progresser à partir du deuxième trimestre 2013. Elle augmenteraient ainsi de 1,3% d'avril à juin, avant de progresser de 0,6% sur le troisième puis quatrième trimestre. À l'origine de cette hausse, un rebond des importations allemandes et une amélioration de l'économie en Italie et en Espagne.

> Point noir: le chômage

C'est la mauvaise nouvelle de la note de conjoncture de l'Insee: le taux de chômage va s'élever à 11,1% (Départements d'Outre-Mer compris) et 10,7% en France métropolitaine contre respectivement 10,8% et 10,4% actuellement.

> La production se stabilise

Sur l'ensemble de l'année, la production industrielle serait stable. Ce qui est mieux qu'en 2012 (-0,3%). Surtout, l'Insee explique que la production de biens et services va se redresser au deuxième trimestre (+0,3%) avant de se stabiliser au troisième (0%) et quatrième (0,1%).

> Les marges des entreprises en petite hausse

Si l'investissement des entreprises françaises, grand problème actuel de l'économie, va baisser en 2013 (-2,4% après 1,9% en 2012), les marges des entreprises, au contraire, vont se redresser. Alors que leur taux de marge était de 29,1% au quatrième trimestre 2012, il s'établira à 29,4% à la fin de l'année.

> La consommation des ménages en léger mieux

L'Insee voit une légère augmentation de la consommation des ménages au deuxième et quatrième trimestre (+0,1%). Entre les deux, elle restera atone. Le déblocage de l'épargne salariale à partir du 1er juillet, serait un des facteurs expliquant ce léger mieux. Sur l'ensemble de l'année, la consommation va toutefois diminuer (-0,1%) mais moins qu'en 2012 (-0,4%).

Par ailleurs, le pouvoir d'achat des Français ne poursuivra pas sa chute entamée l'année dernière (une première depuis 1984!). L'Insee estime que cet indicateur va légèrement progresser (0,2%), en raison d'une inflation faible (0,8% prévue pour 2013) et d'une hausse du revenu disponible (+1%).

INSEE : Note de conjoncture juin 2013 publié par Fil_Economie

Julien Marion