BFM Business

L’Etat réfléchirait à une privatisation de la Française des Jeux

La FDJ a rapporté 82,5 millions d'euros à l'Etat en 2013.

La FDJ a rapporté 82,5 millions d'euros à l'Etat en 2013. - Thomas Coex - AFP

L’Agence des participations de l’Etat aurait lancé cet été une consultation en vue d’une cession, au moins partielle, de ses parts dans la FDJ. Selon le PDG de l’entreprise, une privatisation à hauteur de 20% rapporterait jusqu’à 400 millions d’euros.

La France va-t-elle vendre une partie de ses bijoux de famille ? Selon Le Monde, le gouvernement français étudie en effet "l'éventuelle privatisation, au moins partielle, de la Française des Jeux.

"L'Agence des participations de l'Etat (APE) a lancé, cet été, une consultation auprès de banques d'affaires" et "la balle est à présent dans le camp du gouvernement", indique le quotidien ce mercredi.

L'Etat, qui contrôle 72% du capital de la société, "a lancé cette réflexion dans le cadre de sa politique de gestion plus active des participations publiques, annoncée en janvier", selon des sources concordantes citées par le journal.

12,35 milliards de chiffre d'affaires

La FDJ a quant à elle réagi par l’intermédiaire de son PDG, toujours dans Le Monde. "Les banquiers d'affaires parlent de 300 à 400 millions d'euros pour 20% du capital", affirme ainsi Christophe Blanchard-Dignac, interrogé sur la valorisation de la société, sans toutefois confirmer l'hypothèse d'une privatisation. "Je n'ai pas été saisi officiellement mais il est normal qu'il y ait des réflexions".

La FDJ, qui détient le monopole en France sur le loto et autres jeux à gratter, a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 12,35 milliards d'euros, en progression de 1,8% par rapport à l'année précédente. L’entreprise a versé 82,5 millions d’euros de dividende à l’Etat en 2013.

Y.D. avec AFP